« Nous sommes prêts à appuyer fortement le Togo »

14/12/2007
« Nous sommes prêts à appuyer fortement le Togo »

On le sait, l'Union européenne a repris sa coopération avec le Togo après 14 ans de sanctions. Ces dernières semaines, des aides financières multiples ont été accordées à Lomé pour aider à la relance de différents secteurs en difficulté. Alors concrètement, qu'est ce que le Togo va recevoir exactement de l'Union européenne ; comment va s'établir la coopération au jour le jour. A quoi sera utilisé l'argent du 10e FED ?

Autant de questions que nous avons posé à Joao Melo de Sampaio, le chargé d'Affaires de la délégation de la Commission de l'Union européenne à Lomé. Quel est le montant de ce 10e FED ?

Jao Melo de Sampaio :

Le FED, c'est 123 millions d'euros pour la période 2008/2013.

Ce 10e FED s'inscrit dans une stratégie de coopération avec le Togo.

Il devrait être approuvé définitivement par la Commission européenne au début du mois de février 2008.

Notre stratégie prévoit une révision à mi-parcours. Cela permet d'évaluer les développements et les performances dans l'application de la stratégie de coopération et il y a toujours la possibilité de renforcer les ressources allouées au pays.

Nous mettons comme priorité la gouvernance politique et économique et les infrastructures qui visent à lutter contre la pauvreté. Il y aura aussi un appui à la défense de l'environnement et des ressources naturelles. Enfin, un renforcement des capacités de la société civile pour sa participation au processus de réconciliation nationale.

Je dois souligner que pendant l'année 2007, il nous a été possible sur les reliquats du 6e, 7e et 9e FED d'allouer 50 millions d'euros au Togo. Il s'agit de mesures déjà approuvées qui pourront démarrer au début de l'année 2008.

Même si la coopération a repris aujourd'hui, 14 ans de suspension laissent tout de même un goût amer et le sentiment d'un formidable gâchis.

Jao Melo de Sampaio :

La restriction de la coopération est une mesure de gouvernance internationale.

L'union européenne n'a jamais vraiment suspendu la coopération avec le Togo, elle a restreint son assistance en se limitant à des projets sociaux.

La décision prise à l'époque par l'UE était aussi lié à la qualité de la gouvernance dans ce pays.

Mais il est vrai que ces mesures ont surtout eu un impact sur les pauvres. C'est la raison pour laquelle, nous tentons, quand nous le pouvons, d'éviter cette solution extrême.

Ecoutez l'interview de Jao Melo de Sampaio sur Webradio Togo

ou sur iTunes

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Rentrée judiciaire à Abuja

Cédéao

La Cour de justice de la Cédéao vient d'effectuer sa rentrée judiciaire. L'ambassadeur togolais a salué le rôle joué par cette institution.

Claude Le Roy n'est pas seul responsable

Sport

Le public togolais pose désormais la question ouvertement : faut-il se séparer de Claude Le Roy, le sélectionneur des Eperviers.

La réciprocité est enrichissante

Coopération

Victoire Tomégah-Dogbé a lancé lundi le volontariat de réciprocité à l'échelle ouest-africaine.

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.