Nouvelle ère dans les relations entre la France et le Togo

02/09/2008
Nouvelle ère dans les relations entre la France et le Togo

La France va allouer au Togo une "subvention" non-remboursable d'environ 140 millions d'euros pour la période 2008-2012, a annoncé lundi à Lomé le secrétaire d'Etat français à la coopération Alain Joyandet.

"Ce niveau d'engagement devrait placer la France au premier rang des bailleurs de fonds durant cette période," a déclaré M. Joyandet, arrivé dans l'après-midi dans la capitale togolaise pour une visite de travail de deux jours.Cette subvention, dont les objectifs sont inscrits dans "un document cadre de partenariat", permettra le financement de projets notamment dans les secteurs de l'éducation, des infrastructures urbaines et de la santé.

Le document a été paraphé par M. Joyandet et le ministre togolais de la coopération Gilbert Bawara, en présence de plusieurs autres membres du gouvernement togolais.

Durant la même cérémonie, plusieurs conventions et un accord de remise de dette d'environ 95 millions de dollars ont été signés par les deux parties.

Gilbert Bawara s'est félicité du réengagement de la France, premier partenaire du Togo. « Ce document que nous venons de signer dont l'enveloppe financière s'élève à environ 140 millions d'euros, contribuera de façon significative à revitaliser la coopération entre nos deux pays et permettra au gouvernement togolais d'accélérer le programme de relance économique et de développement ».

Au cours de son séjour, M. Joyandet aura des entretiens avec le président togolais Faure Gnassingbé et plusieurs autres membres du gouvernement.

Il rencontrera également des hommes d'affaires français installés au Togo et visitera une usine de production d'oléagineux.

La France est l'un des principaux partenaires commerciaux du Togo, avec 25% de parts de marché. En 2006, les exportations de la France vers le Togo se sont élevées à 167 millions d'euros et celles du Togo vers la France à 13 millions d'euros.

Une vingtaine de sociétés françaises, ainsi que plusieurs entreprises à intérêts français, opèrent au Togo, notamment dans les secteurs du transport et de l'hôtellerie.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Vers un PGICT 2 ?

Environnement

Lancé en 2013, le PGICT, le projet de gestion intégrée des catastrophes et des terres, pourrait avoir une suite.

Bon appétit !

Santé

La consommation des tilapias élevés au Togo est sans danger. Mise au point rendue nécessaire après la publication d'articles mensongers.

Au Togo, les Européens développent une diplomatie climatique

Coopération

Les ambassadeurs de France, d’Allemagne et de l’Union européenne se sont retrouvés mardi à Lomé pour parler climat et aide en faveur du Togo.

Promouvoir les micro et petites entreprises en milieu rural

Développement

Le FIDA accompagne l'Etat dans le développement d'un programme destiné à aider les jeunes ruraux à créer des micro et petites entreprises.