Obama : A chacun de prendre sa part de responsabilité

23/09/2009
 Obama : A chacun de prendre sa part de responsabilité

Le président américain Barack Obama a appelé mercredi devant l'Assemblée générale de l'ONU à New York à une "nouvelle ère de coopération multilatérale" pour faire face aux défis de la planète.

"Parce qu'est venu le moment pour le monde de prendre une nouvelle direction, nous devons ouvrir une nouvelle ère de coopération multilatérale, basée sur un intérêt et un respect mutuels", a dit Barack Obama devant plus de 120 chefs d'Etat et de gouvernement, dont le président du Togo, Faure Gnassingbé,, lors de sa première allocution dans cette enceinte."Des discours isolés ne résoudront pas nos problèmes", a-t-il ajouté. "Et en 2009, plus qu'à n'importe quel autre moment de l'histoire de l'humanité, les intérêts des nations et des peuples sont partagés", a ajouté le président américain, qui avait été vivement applaudi à son arrivée à la tribune.

Dans un long plaidoyer, il a repris une à une toutes ses décisions depuis sa prise de fonctions en janvier, de sa décision d'interdire la torture sur des prisonniers à son engagement à favoriser la paix au Proche-Orient entre Israéliens et Palestiniens, en passant par celle de retirer des troupes de combat américaines d'Irak.

"Ceux qui ont l'habitude de réprimander l'Amérique pour son action solitaire dans le monde ne peuvent aujourd'hui rester de côté et attendre que l'Amérique résolve seule tous les problèmes du monde", a aussi dit le président américain.

"Il est désormais temps pour chacun d'entre nous de prendre sa part de responsabilité dans la réponse globale aux défis mondiaux". "Nos actions ne sont pas au niveau de l'ampleur des défis auxquels nous sommes confrontés", a-t-il ajouté.

De son côté, Ban Ki-moon a appelé les membres de l'Onu à répondre unis aux défis du climat, du nucléaire et de la pauvreté.

"S'il y a jamais eu un bon moment pour agir dans un esprit multilatéral renouvelé, c'est bien maintenant", a déclaré M. Ban, devant plus de 120 chefs d'Etat et de gouvernement.

L'ONU compte 192 Etats membres.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Guinée Bissau : non aux sanctions !

Cédéao

Les 19 personnalités bissau-guinéennes, récemment sanctionnées par la Cédéao pour non respect de l’Accord de Conakry, constestent cette décision.

La mode dans tous ses états

Culture

Le FIMO 228, Festival international de la mode au Togo, s’est ouvert mardi à l’hôtel Ibis de Lomé.

Faussaires expérimentés sous les verrous

Faits divers

Plusieurs centaines de cartes d’identité, de passeports et de nombreux documents administratifs togolais et étrangers ont été saisis par la police.

Il faut parfois savoir faire des concessions

Justice

Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) a salué mardi la grâce présidentielle en faveur de 45 manifestants de l'opposition.