Ohin à Téhéran pour la prestation de serment de Rohani

04/08/2013
Ohin à Téhéran pour la prestation de serment de Rohani

Le nouveau président iranien Hassan Rohani a prêté serment dimanche devant le parlement, auquel il a soumis la constitution de son gouvernement. 

Hassan Rohani a juré, lors d'une cérémonie retransmise en direct à la télévision nationale, de se conformer à la constitution et de protéger la religion officielle de la République islamique d'Iran.

Il a ensuite reçu l'onction du Guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei. Lors d'une cérémonie sur un site religieux de la capitale, il l'a embrassé sur la joue avant que Hassan Rohani ne dépose à son tour un baiser sur son épaule en signe de soumission.

Plusieurs personnalités étrangères étaient présentes à cette cérémonie, dont le ministre des Affaires étrangères du Togo, Elliott Ohin (photo), qui représentait le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Il était accompagné du ministre de l'Agriculture, Ouro-Koura Agadazi.

Les relations entre le Togo et la l’Iran demeurent très limitées. 

Deux accords avaient été signés en 2010 entre Lomé et Téhéran, le premier concernant l’exemption de visas pour les titulaires de passeports diplomatiques et de service togolais se rendant en Iran et le second portant sur l’autorisation de prospection accordée aux entreprises iraniennes dans le secteur minier.

Par ailleurs, l’Iran a financé la construction d’un bloc pédagogique à l’Université de Kara.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.