Ouverture de la réunion ministérielle

15/12/2012
Ouverture de la réunion ministérielle

La réunion ministérielle des pays membres du Conseil de l’Entente s’est ouverte samedi à Niamey (Niger) en prélude au sommet qui se déroulera lundi. Le Togo est représenté par le ministre des Affaires étrangères, Elliott Ohin, et par celui de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor.

Mis en sommeil pendant deux décennies, le Conseil de l’entente tente de se relancer et de trouver sa place entre la Cédéao et l’UEMOA.

L’organisation qui regroupe le Togo, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso et le Niger, s’est dotée d’un secrétariat exécutif piloté par Patrick Kouamé.

Lors du dernier sommet en décembre 2011 à Cotonou, les chefs d’Etat des pays membres avaient souhaité accorder un rôle politique de premier plan au Conseil tout en conservant une vocation économique avec la restructuration du Fonds d’entraide et de garantie du Conseil de l’entente (FEGECE). Cette mission particulière incombe aux ministres des Finances.

Lors du sommet, les chefs d’Etat devraient évoquer la crise au Mali et le projet d’envoi d’une force multinationale dans ce pays. La Cédéao et l’Union africaine espèrent le vote d’une résolution dans ce sens par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Les membres du Conseil de l’Entente appartiennent tous à la Cédéao.

En photo : (gauche) Elliott Ohin et Adji Otéth Ayassor

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Femme fatale

Culture

Elle est de retour ! Valentine Alvares vient de sortir son nouveau clip sur le thème de la James Bond girl et du film d'espionnage.

Un Togolais illumine le Ghana

Diaspora

Le Togolais Charles Sena Ayenu, président d’Home Energy Africa, développe un projet de parc solaire au Ghana. Prochaine étape, le Togo.

Chasse aux contrefaçons

Santé

Le président de l’Ordre national des pharmacien s’est félicité mardi de l’engagement des pouvoirs publics à lutter contre la commercialisation de faux médicaments.

La migration débute vendredi

Tech & Web

Les pouvoirs publics ont entrepris de récupérer l’extension .TG jusqu’alors gérée et attribuée par une société privée.