Ouverture du sommet Afrique-Europe à Abidjan

29/11/2017
Ouverture du sommet Afrique-Europe à Abidjan

Photo de famille mercredi à l'ouverture du sommet

Le président Faure Gnassingbé est arrivé dans la matinée à Abidjan qui accueille mercredi et jeudi le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA).

Quelque 83 chefs d’Etat et de gouvernement et 5.000 participants des 55 pays d'Afrique et de 28 pays d'Europe, ainsi que de l'ONU et des organisations internationales, sont attendus dans la capitale économique ivoirienne.

60% de la population africaine a moins de 25 ans.

La population africaine a quasi doublé ces 25 dernières années (1,2 milliard d'habitants actuellement) et devrait encore doubler d'ici 2050, d'après les prévisions de l'ONU.

D'où le thème principal officiel du sommet, "Investir dans la jeunesse pour un avenir durable".

La question de la sécurité et des menaces terroristes devrait aussi être discutée par les chefs d'Etat et de gouvernement, au moment où l'Afrique de l'Ouest notamment connaît depuis quelques années une montée en puissance de groupes jihadistes.

L'UE affiche son soutien au G5 Sahel, un groupe de cinq pays (Mali, Niger, Mauritanie, Burkina Faso et Tchad) qui s'efforce de mettre en place une force antijihadiste dans cette région, mais le financement de cette force est encore largement insuffisant. 

L’Union européenne souhaite évoluer dans sa relation avec l’Afrique. Elle ne souhaite plus parler de coopération, mais de partenariat. L’idée développée à Bruxelles est d’avoir une approche continentale.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.  

Les priorités de la BM pour 2018

Développement

Joëlle Dehasse, la représentante de la Banque mondiale à Lomé, a indiqué les priorités de son institution pour l’année prochaine.