Pas de discrimination positive pour les femmes

27/09/2012
Pas de discrimination positive pour les femmes

Michelle Bachelet (photo), l’ancienne présidente du Chili, depuis deux ans à la tête d’ONU Femmes, s’est longuement entretenue jeudi à New York avec le président Faure Gnassingbé.

L’organisation a pour vocation de promouvoir la parité et l’autonomisation des femmes dans le monde. Dans ce cadre, elle a invité le Togo a assurer la mise en œuvre d’un certain nombre d’initiatives comme le respect du droit des femmes en matière de choix fondamentaux de la vie.

Elle a rappelé la nécessité pour les femmes de prendre part aux affaires publiques, qu’il s’agisse de politique avec leur implication dans les processus électoraux ou de médiation des conflits.

Mais attention, a prévenu Michelle Bachelet, pas question de mettre en place une politique des quotas et de discrimination positive. Tout doit être basé sur la compétence.

En matière de santé publique, Mme Bachelet a encouragé le Togo à lancer une campagne d’information sur la fistule, dont souffrent de nombreuses femmes, mais qui par gêne, n’osent pas en parler à leurs proches et à des médecins.

Le président Faure Gnassingbé a invité la patronne d’Onu Femmes à venir au Togo ; proposition acceptée, reste à fixer une date.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les hommes qui savent aimer Valentine

Culture

La jeune chanteuse togolaise Valentine Alvares poursuit sa carrière à un rythme impressionnant. Elle vient de dévoiler son nouveau clip.

Tchanilé Banna radié à vie

Sport

L’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Banna, organisateur d’un match bidon au Bahreïn en septembre 2010, a été radié à vie par la FIFA.

Un univers musical sans frontières

Culture

Le franco-togolais Jer Ndoti donnera un concert vendredi à l'Institut Français du Togo. Un voyage dans l'univers du jazz et des musiques afri-cubaines.

Le Fonds PISCCA finance 9 projets

Coopération

Plusieurs initiatives locales contribuant à renforcer la société civile et à promouvoir les droits sociaux et économiques viennent de recevoir un coup de pouce.