Pas de discrimination positive pour les femmes

27/09/2012
Pas de discrimination positive pour les femmes

Michelle Bachelet (photo), l’ancienne présidente du Chili, depuis deux ans à la tête d’ONU Femmes, s’est longuement entretenue jeudi à New York avec le président Faure Gnassingbé.

L’organisation a pour vocation de promouvoir la parité et l’autonomisation des femmes dans le monde. Dans ce cadre, elle a invité le Togo a assurer la mise en œuvre d’un certain nombre d’initiatives comme le respect du droit des femmes en matière de choix fondamentaux de la vie.

Elle a rappelé la nécessité pour les femmes de prendre part aux affaires publiques, qu’il s’agisse de politique avec leur implication dans les processus électoraux ou de médiation des conflits.

Mais attention, a prévenu Michelle Bachelet, pas question de mettre en place une politique des quotas et de discrimination positive. Tout doit être basé sur la compétence.

En matière de santé publique, Mme Bachelet a encouragé le Togo à lancer une campagne d’information sur la fistule, dont souffrent de nombreuses femmes, mais qui par gêne, n’osent pas en parler à leurs proches et à des médecins.

Le président Faure Gnassingbé a invité la patronne d’Onu Femmes à venir au Togo ; proposition acceptée, reste à fixer une date.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Liberté, modernité, efficacité

Justice

Le secteur de la justice est en phase d'évolution et de modernisation. Un audit donne des pistes pour davantage d'efficacité. 

Mango et Dapaong bénéficient d'un appui de l'UE

Coopération

L'UE va consacrer plus de 300 millions à la réhabilitation du réseau d’eau potable à Mango et Dapaong.

Klassou lance la riposte

Santé

Le Premier ministre, Komi Selom Klassou, a reçu jeudi Christian Maoula, le directeur d’ONUSIDA pour le Togo.

Analyse qualitative

Santé

Cofinancé par la Fondation Mérieux et l’AFD, le nouveau laboratoire central a été inauguré jeudi à Lomé.