Patassé se met au vert

13/03/2008
Patassé se met au vert

Ange Félix Patassé, l'ancien président de Centrafrique (1993 à 2003), en exil au Togo depuis, s'investit désormais dans … les biocarburants. Ingénieur agronome de formation, le septuagénaire, veuf depuis décembre 2007, a décidé de faire profiter le Togo de son savoir-faire en  matière agricole.

« Je veux mettre en valeur les terres togolaises pour produire du biogaz, de la bioélectricité rurale et du biocarburant à partir d'une herbe appelée le Penicetum pulpurium. » a-t-il expliqué lors d'un entretien accordé à republicoftogo.com à sa résidence de la « Cité de l'OUA » à Lomé. Tel un expert-comptable, l 'homme à la barbe blanches consacre le plus clair de son temps à additionner les chiffres, à élaborer des tableurs et à consulter régulièrement la carte géographique du Togo pour définir avec précision, les  différents contours de son projet.

Le jardin de sa villa est recouverte d'herbe à éléphant, ce fameux penicetum pulpurium dont-il dit être le seul au monde à détenir le secret.  

«Je travaille sur cette plante depuis 1986 et j'ai vu qu'elle a des potentialités immenses. Elle a surtout l'avantage de pousser partout et de se développer sans conditions particulières», nous précise-t-il puis il explique les différentes étapes de  son projet.

« j'ai déjà visité pas mal de zones aménageables pour faire des projets intégrés de production végétale à partir du penicetum pulpurium, qui sera transformé sur le plan de la biotechnologie pour recueillir le biogaz par un processus de sa  fermentation.  

ENCOURAGER LES PAYSANS

A partir de ce biogaz recueilli, l'utilisation pourra être orientée dans la production du biogaz à l'état gazeux pour la consommation domestique, dans la production du méthane lavé qui va servir d'une part à produire de l'électricité, et de l'autre à produire de l'énergie pour les moteurs ».

Il donne des chiffres : 1m3 de méthane lavé donne 2Kw/h de potentialité énergétique ; 1tonne de matière organique digestive (penicetum) donne entre 600 et 700m3 de biogaz brut dont 60% de méthane et 40% de gaz carbonique. Il se garde pour l'instant de donner le coût exact du projet, en raison de la fluctuation du dollar et du renchérissement de l'Euro.

Ange Félix Patassé rêve d'un Togo autonome et autosuffisant en matière de gaz domestique, de bioélectricité et de  biocarburant et promet dans les six à neuf mois à venir, de produire du gaz carbonique liquéfié  et du méthane liquide dès qu'il aura tiré les conclusions de la phase expérimentale du digesteur méthanique qu'il est en voie d'acquérir.

L'ex-président a déjà répertorié près de quatre cent mille hectares de terres aménageables.

Il souhaite que chaque famille en milieu rural piuisse disposer d'au moins dix hectares de terre dont la moitié serait consacrée à la culture du penicetum et l'autre moitié aux plantes vivrières.

« Je veux faire de la famille, la première cellule du développement et encourager le retour à la terre » explique-t-il.

Il propose de regrouper les paysans en coopératives agricoles pour favoriser leur accès à des crédits.

Ce projet ambitieux et aussi coûteux, mais il tient  particulièrement à cŒur de cet   homme qui se considère désormais comme un Togolais d'adoption.

Il compte sur un partenariat avec les bailleurs de fonds internationaux et, bien sûr, sur le soutien des autorités togolaises.

Luc ABAKI

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.