Piraterie : déploiement d'une force navale

24/06/2013
Piraterie : déploiement d'une force navale

Les chefs d'États d'Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale ont plaidé lundi pour le déploiement d'une force navale internationale pour lutter contre la piraterie maritime, lors d'un sommet à Yaoundé consacré à la sécurité dans le golfe de Guinée. Un sommet auquel participait le président du Togo, Faure Gnassingbé.

Les pays victimes de la piraterie réclament une coopération régionale impliquant la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Céeac) et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (Cédéao) et préconisent la mise en place d'un mécanisme de financement contributif de chaque Etat.

Selon le bureau maritime international (BMI), le nombre d'actes de piraterie maritime recensés au large des côtes ouest-africaines en 2012 a dépassé pour la première fois celui des attaques dans le Golfe d'Aden et dans l'Océan Indien, avec 966 marins attaqués dans le golfe de Guinée, contre 851 marins au large des côtes somaliennes.

Le BMI estime le coût des marchandises volées en 2012 dans le golfe de Guinée entre 34 et 101 millions de dollars (25 à 75 millions d'euros).

Les pays concernés sont notamment le Nigeria, le Bénin, la Côte d'Ivoire, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon et le Togo.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PUDC : les clés du succès

Développement

Le rôle des leaders communautaires et de quartiers est primordial pour un succès du Programme d’urgence de développement communautaire.

L’Etat n’a pas les moyens de répondre à toutes les doléances

Social

Le malaise au sein du ministère de la Fonction publique est réel et des problèmes se posent concernant les conditions de travail.

Forêts : le Togo opte pour la convergence

Environnement

Le Togo adhère pleinement au plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestières dans l'espace Cédéao.

Accompagner la décentralisation

Coopération

L’Union européenne et l’Allemagne vont financer pour 19 millions d’euros un programme de décentralisation et de gouvernance locale.