Pristina en quête de reconnaissance

21/01/2014
Pristina en quête de reconnaissance

Depuis plusieurs années, le Togo et le Kosovo entretiennent des contacts informels. En 2011, le président Faure Gnassingbé avait reçu à Lomé le vice Premier ministre, Behgjet Pacolli. L’objectif de Pristina est d’obtenir une reconnaissance officielle. 

Déclaré indépendant en 2008, mais reconnu seulement par une partie de la communauté internationale, ce pays, composé à majorité d’Albanais, entretient des relations compliquées avec son voisin serbe hostile à toute idée d’indépendance.

Si le Bénin et le Burkina Faso ont reconnu le Kosovo, rien de tel pour le moment à Lomé, mais les discussions se poursuivent.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, s’est entretenu dimanche avec son homologue kosovar Enver Hoxhaj (photo).

Aucun communiqué officiel n’a sanctionné les discussions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Togo se mobilise en faveur des sinistrés

Cédéao

Faure Gnassingbé a effectué jeudi une visite de quelques heures en Sierra-Leone pour évaluer l’ampleur des dégâts.

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !