Pristina en quête de reconnaissance

21/01/2014
Pristina en quête de reconnaissance

Depuis plusieurs années, le Togo et le Kosovo entretiennent des contacts informels. En 2011, le président Faure Gnassingbé avait reçu à Lomé le vice Premier ministre, Behgjet Pacolli. L’objectif de Pristina est d’obtenir une reconnaissance officielle. 

Déclaré indépendant en 2008, mais reconnu seulement par une partie de la communauté internationale, ce pays, composé à majorité d’Albanais, entretient des relations compliquées avec son voisin serbe hostile à toute idée d’indépendance.

Si le Bénin et le Burkina Faso ont reconnu le Kosovo, rien de tel pour le moment à Lomé, mais les discussions se poursuivent.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, s’est entretenu dimanche avec son homologue kosovar Enver Hoxhaj (photo).

Aucun communiqué officiel n’a sanctionné les discussions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Merci à Faure Gnassingbé

Cédéao

Le nouveau Premier ministre bissau guinéen, Aristides Gomes, va entamer une tournée ouest-africaine qui le mènera à Lomé.

Les droits des personnes est au cœur du développement

Développement

Le gouvernement togolais travaille pour garantir un développement inclusif, équitable et durable.

Sida : appui américain

Santé

Les Etats-Unis aident le Togo et d'autres pays africains à lutter plus efficacement contre le sida. Et fournit des moyens financiers.

N'avalez pas trop vite

Santé

Le marché de la contrefaçon de médicaments ne s’est jamais aussi bien porté.