Pristina en quête de reconnaissance

21/01/2014
Pristina en quête de reconnaissance

Depuis plusieurs années, le Togo et le Kosovo entretiennent des contacts informels. En 2011, le président Faure Gnassingbé avait reçu à Lomé le vice Premier ministre, Behgjet Pacolli. L’objectif de Pristina est d’obtenir une reconnaissance officielle. 

Déclaré indépendant en 2008, mais reconnu seulement par une partie de la communauté internationale, ce pays, composé à majorité d’Albanais, entretient des relations compliquées avec son voisin serbe hostile à toute idée d’indépendance.

Si le Bénin et le Burkina Faso ont reconnu le Kosovo, rien de tel pour le moment à Lomé, mais les discussions se poursuivent.

Le ministre togolais des Affaires étrangères, s’est entretenu dimanche avec son homologue kosovar Enver Hoxhaj (photo).

Aucun communiqué officiel n’a sanctionné les discussions.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.