Quatre ans et pas un jour de plus !

09/10/2014
Quatre ans et pas un jour de plus !

Rotations nécessaires pour donner une chance à tous

De nombreux diplomates togolais sont en poste à l’étranger depuis de très longues années, ce qui bloque la carrière de leurs collègues contraints de ronger leur frein à Lomé. Certains fonctionnaires rappelés rechignent bien souvent à revenir au pays. Cela vaut pour les ambassadeurs comme pour les chauffeurs.

A leur décharge, l’absence de conventions précises rend leur situation parfois imprécise.

Dans le souci de moderniser et de rationaliser le fonctionnement des services diplomatiques, une communication a été présentée jeudi en conseil des ministres.

La durée préconisée d’une affectation à l’étranger est en principe de 4 ans. Cette durée ne pourra être rallongée que dans des circonstances exceptionnelles. Les affectations des ambassadeurs et autres chefs de mission diplomatique seront systématiquement assorties d’une lettre de mission formelle. 

Autre élément important, les critères de mobilité seront essentiellement basés sur le principe de l’égalité de traitement, la compétence, le mérite et l’efficacité.

Pour les officiels, ces nouvelles dispositions permettront de créer un environnement propice à l’émulation, à la culture de l’excellence, dans un climat de transparence et d’équité qui libérera tout le potentiel de la diplomatie togolaise. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

TogoCel est un supporter enthousiaste

Sport

Togo Cellulaire met la main au porte-monnaie. Son directeur général a remis un chèque de 75 millions de Fcfa au comité de mobilisation de la CAN.

Le Togo au seuil du Compact

Coopération

Le Togo a franchi une étape décisive l’année dernière dans le processus devant conduire à son éligibilité au MCA.

Le PUDC se déploie dans tout le pays

Développement

Le Togo a lancé il y a quelques mois un ambitieux projet dénommé le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.