Quatre ans et pas un jour de plus !

09/10/2014
Quatre ans et pas un jour de plus !

Rotations nécessaires pour donner une chance à tous

De nombreux diplomates togolais sont en poste à l’étranger depuis de très longues années, ce qui bloque la carrière de leurs collègues contraints de ronger leur frein à Lomé. Certains fonctionnaires rappelés rechignent bien souvent à revenir au pays. Cela vaut pour les ambassadeurs comme pour les chauffeurs.

A leur décharge, l’absence de conventions précises rend leur situation parfois imprécise.

Dans le souci de moderniser et de rationaliser le fonctionnement des services diplomatiques, une communication a été présentée jeudi en conseil des ministres.

La durée préconisée d’une affectation à l’étranger est en principe de 4 ans. Cette durée ne pourra être rallongée que dans des circonstances exceptionnelles. Les affectations des ambassadeurs et autres chefs de mission diplomatique seront systématiquement assorties d’une lettre de mission formelle. 

Autre élément important, les critères de mobilité seront essentiellement basés sur le principe de l’égalité de traitement, la compétence, le mérite et l’efficacité.

Pour les officiels, ces nouvelles dispositions permettront de créer un environnement propice à l’émulation, à la culture de l’excellence, dans un climat de transparence et d’équité qui libérera tout le potentiel de la diplomatie togolaise. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.