Réengagement du Japon

10/04/2009
Réengagement du Japon

« Les autorités togolaises font d'importants efforts pour reconstruire le pays après 15 ans de crise politique. Nous assistons avec satisfaction au renforcement de la démocratie au Togo et le Japon accompagnera le Togo dans sa politique de développement ». C'est ce que déclarait en février dernier le ministre japonais des Affaires étrangères lors de la visite à Tokyo de son homologue togolais, Koffi Esaw.

Cette position donne le ton de la visite officielle qu'effectuera dans quelques jours Faure Gnassingbé au Japon ; la première depuis son élection en 2005.Après des années de boycott, Tokyo s'est réengagé au Togo; d'abord en faisant une croix sur une partie de la dette togolaise ; ensuite en offrant plus de 2 milliards de Fcfa pour la construction d'une soixantaine de bâtiments scolaires et la réhabilitation de centres de santé dans les Savanes, la Kara et la région maritime. Les fonds seront gérés par l'Unicef.

Dernière initiative début avril, un don d'un montant de 3,5 milliards de Fcfa destiné à répondre aux besoins alimentaires de la population.

Le chef de l'Etat togolais espère obtenir le concours financier de l'Agence japonaise de développement, mais également des milieux d'affaires.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.

De l'utilité du PUDC

Développement

Un an après son lancement, le PUDC offre un bilan largement positif. Mais ce n'est qu'un début.