Réfugiés ghanéens : la polémique continue

02/06/2010
Réfugiés ghanéens : la polémique continue

Les autorités d’Accra refusent toujours de reconnaître la présence de 3.500 réfugiés au Togo, contraints de franchir la frontière après des violences interethniques dans le Nord Ghana. Le gouvernement minimise ce mouvement de populations pourtant confirmé par le HCR
Le ministre ghanéen de l’Intérieur, Martin Amidu, a indiqué mardi n’être en possession d’aucune liste précise de réfugiés transmise par le Togo accréditant ce chiffre.
« En l’absence d’informations précises et officielles, il est absolument impossible de connaître le nombre exact de réfugiés. Les chiffres avancés ici et là sont de la pure spéculation », a déclaré le ministre.

Toutefois, M. Amidu reconnaît que des habitants de la région de Bunkpurugu-Yunyoo (District du Nord) ont pu passer au Togo pour rejoindre des membres de leur famille en attendant que la situation se calme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau marché pour la ville de Bafilo

Développement

L’Etat va investir 450 millions de Fcfa pour la construction du nouveau marché de Bafilo (Nord du Togo, 26.000 habitants).

La musique pour adoucir les tensions

Culture

Un message d’amour et d’espoir en ces temps troublés. Telle est l’ambition de Valentine Alvares à travers son nouveau single sorti jeudi.

Villes de demain

Développement

Les pouvoirs publics ont signé un mémorandum d'entente avec ONU-Habitat pour mieux gérer l'urbanisation galopante.

Faux médicaments : la gendarmerie met la pression sur les trafiquants

Santé

La gendarmerie a saisi récemment un important lot de médicaments contrefaits. Les trafiquants sont de mieux en mieux organisés.