Réfugiés ghanéens : la polémique continue

02/06/2010
Réfugiés ghanéens : la polémique continue

Les autorités d’Accra refusent toujours de reconnaître la présence de 3.500 réfugiés au Togo, contraints de franchir la frontière après des violences interethniques dans le Nord Ghana. Le gouvernement minimise ce mouvement de populations pourtant confirmé par le HCR
Le ministre ghanéen de l’Intérieur, Martin Amidu, a indiqué mardi n’être en possession d’aucune liste précise de réfugiés transmise par le Togo accréditant ce chiffre.
« En l’absence d’informations précises et officielles, il est absolument impossible de connaître le nombre exact de réfugiés. Les chiffres avancés ici et là sont de la pure spéculation », a déclaré le ministre.

Toutefois, M. Amidu reconnaît que des habitants de la région de Bunkpurugu-Yunyoo (District du Nord) ont pu passer au Togo pour rejoindre des membres de leur famille en attendant que la situation se calme.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.