Relations diplomatiques avec le Monténégro

22/12/2012
Relations diplomatiques avec le Monténégro

Le Togo et le Monténégro ont procédé vendredi à New York à l'établissement de relations diplomatiques. Les documents officiels ont été signés par les ambassadeurs des deux pays aux Nations Unies, Kodjo Menan et Milorad Scepanovic (photo).

Jadis l'une des républiques fédérées de la Yougoslavie, le pays est devenu indépendant le 3 juin 2006.

Depuis son indépendance, le Monténégro a connu une très forte croissance, qui s'explique notamment par le développement du tourisme, une consommation des ménages soutenue par la hausse des salaires et la consommation des crédits bancaires. Le pays est, depuis 2007, le 185ème membre du Conseil du FMI et de la Banque mondiale et il est membre de l’OMC depuis le 17 décembre 2011.

Le pays a été fortement touché par la crise économique et financière de 2009 et il est entré en récession en 2010. Ses principales industries ont été affectées, en particulier le secteur de l'aluminium. Les prix de l'immobilier ont chuté, ce qui a conduit le secteur du BTP à licencier une partie de sa main d'œuvre. Les recettes liées au tourisme ont également diminué du fait de la baisse de la fréquentation des touristes étrangers. L’objectif principal reste à court terme de relancer la croissance et la consommation afin de sortir de la crise. Le pays a été invité à stabiliser ses comptes fiscaux et à réduire sa dette publique. Parallèlement, le FMI a encouragé le pays à mener des réformes de fond pour accroître sa compétitivité et améliorer la flexibilité du marché du travail.
 
 Le Monténégro - plus petit pays des Balkans - a renoué avec la croissance en 2011 avec un taux de croissance du PIB de 2,5%, tout en gardant une situation économique relativement fragile avec un déficit de 3% et un taux de chômage qui reste très élevé (plus de 12% de la main d'oeuvre). L'économie souterraine reste considérable.
 
 Le principal objectif du Monténégro est aujourd’hui l’adhésion à l’Union Européenne. S'il dispose depuis décembre 2010 du statut de candidat à l’Union européenne, l’engagement des négociations d’adhésion est suspendu à des progrès significatifs dans les domaines suivants : l’Etat de droit, la lutte contre la corruption et la lutte contre la criminalité organisée. Le Conseil Européen a fixé un objectif de début des négociations pour juin 2012. Le gouvernement s’est déjà prêté à l’exercice d’élaboration de son programme économique de préadhésion (PEP) pour la période 2012-2014.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Woelab de Lomé enrôlé dans WAZIUP

Tech & Web

Les membres du consortium WAZIUP ont lancé le 4 février dernier le programme WAZIUP financé par l’Union européenne.

Scrutin sous surveillance

Sport

Des représentants de la FIFA et de la CAF seront présents à Lomé le 13 février prochain pour superviser le processus électoral à la Fédération togolaise de football.

Ex-libris

Culture

Kangni Alemdjrodo, représentant personnel du chef de l’Etat  auprès de la Francophonie, rêve d’une renaissance littéraire  au Togo.

Santé maternelle et infantile : formation au Maroc

Santé

Quatre sages femmes togolaises ont reçu mercredi leur attestation de fin de formation à l'Ecole nationale de santé publique de Rabat au Maroc.