Rendez-vous à Kinshasa

24/10/2010
Rendez-vous à Kinshasa

Le XIIIe de la Francophonie qui s'est achevé dimanche a débouché sur la « Déclaration de Montreux », un texte substantiel accompagné de plusieurs résolutions.
Le Secrétaire général de la Francophonie Abou Diouf a été élu pour un troisième mandat de quatre ans. Le prochain Sommet de la Francophonie sera accueilli par la République Démocratique du Congo en 2012.
Réunies pendant deux jours à Montreux sous la présidence de Doris Leuthard, Présidente de la Confédération, les délégations ont adopté la Déclaration de Montreux accompagnée de plusieurs résolutions.
Ce texte concrétise les discussions qui ont porté sur les « Défis et visions d’avenir pour la Francophonie », déclinées en trois thématiques: la Francophonie acteur des relations internationales et sa place dans la gouvernance mondiale, la Francophonie et le développement durable et la langue française et l’éducation dans un monde globalisé.

Le Sommet salue la création d'un Réseau d'excellence des sciences de l’ingénieur de la Francophonie (RESCIF) sous la houlette de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), ainsi que la formation de groupes d'ambassadeurs francophones appelés à coopérer avec les institutions et les acteurs partageant les objectifs de la Francophonie.
L’OIF a réaffirmé la place, la visibilité et la valeur ajoutée de la Francophonie dans la gouvernance mondiale et comme acteur dans les relations internationales. Elle a appelé à une réforme de la gouvernance économique mondiale par le renforcement de la coopération et de la complémentarité entre l'ONU, coeur de la gouvernance mondiale, et les enceintes économiques, dont le G20.
Le Sommet de la Francophonie a par ailleurs admis en son sein cinq nouveaux membres observateurs: la Bosnie-Herzégovine, les Emirats Arabes Unis, l'Estonie, le Monténégro et la République Dominicaine.
Le Secrétaire général de la Francophonie Abou Diouf a été élu pour un troisième mandat.
C’est Solitoki Esso, le ministre d’Etat, de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, qui représentait le président Faure Gnassingbé à Montreux. Il avait à ses côtés le chef de la diplomatie Elliott Ohin
En photo : Solitoki Esso gagne dimanche matin le centre de conférences de Montreux

Informations complémentaires

Déclaration de Montreux.pdf 124,61 kB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Une politique qui coule de source

Développement

Une eau de bonne qualité est essentielle au développement économique et humain. Les autorités s'emploient à la fournir. Le taux de couverture est en hausse.

La Banque mondiale met le paquet

Développement

La Banque Mondiale (BM) vient d’approuver de nouveaux financements en faveur du Togo. Et pas des moindres puisqu’il s’agit de 44 millions de dollars.

Montée en gamme de la médecine togolaise

Santé

L’un des critères retenu par les investisseurs étrangers pour s’implanter au Togo, c'est la qualité des soins.

Les Eperviers en terre égyptienne

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé mercredi, direction l’Egypte. Deux rencontres amicales sont prévues à Alexandrie les 24 et 28 mars prochains.