Restrictions budgétaires au HCDH

23/06/2015
Restrictions budgétaires au HCDH

Déficit chronique du HCDH

Après 9 ans de bons et loyaux services, le bureau togolais du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) ferme ses portes. Une décision qui s’impose en raison de restrictions budgétaires.

‘La décision est motivée par la situation financière de l’organisation dans le monde entier. Sur notre volet droits l’homme, nous manquons de ressources pour continuer la lutte sur le terrain. Le HCDH a accumulé un important déficit que les Etats ne parviennent pas à combler d’où la fermeture des bureaux, notamment au Togo’, a expliqué Olatokunbo Ige, la représentante de l’agence onusienne à Lomé.

Cependant, le HCDH ne se désintéresse pas du Togo. Les actions seront désormais menées depuis le bureau régional de Dakar et le siège à Genève.

Le Haut-Commissariat s’était installé au Togo en 2006 à la demande des autorités togolaises.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Zeid Al Hussein, a indiqué que l’(organisation disposait d’un budget de 87 millions de dollars cette année.

Le HCDH reçoit environ 3% du budget régulier de l'ONU, ce qui couvre près d'un tiers des dépenses. Le reste doit être financé par des contributions volontaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.