Restrictions budgétaires au HCDH

23/06/2015
Restrictions budgétaires au HCDH

Déficit chronique du HCDH

Après 9 ans de bons et loyaux services, le bureau togolais du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) ferme ses portes. Une décision qui s’impose en raison de restrictions budgétaires.

‘La décision est motivée par la situation financière de l’organisation dans le monde entier. Sur notre volet droits l’homme, nous manquons de ressources pour continuer la lutte sur le terrain. Le HCDH a accumulé un important déficit que les Etats ne parviennent pas à combler d’où la fermeture des bureaux, notamment au Togo’, a expliqué Olatokunbo Ige, la représentante de l’agence onusienne à Lomé.

Cependant, le HCDH ne se désintéresse pas du Togo. Les actions seront désormais menées depuis le bureau régional de Dakar et le siège à Genève.

Le Haut-Commissariat s’était installé au Togo en 2006 à la demande des autorités togolaises.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Zeid Al Hussein, a indiqué que l’(organisation disposait d’un budget de 87 millions de dollars cette année.

Le HCDH reçoit environ 3% du budget régulier de l'ONU, ce qui couvre près d'un tiers des dépenses. Le reste doit être financé par des contributions volontaires.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Voir plus loin

Santé

Le service d’ophtalmologie du CHU Sylvanus Olympio de Lomé a reçu vendredi de nouveaux équipements.

L'art descend dans la rue

Culture

Les commémorations du 57e anniversaire de l’indépendance ont pris fin vendredi avec l’inauguration d’une gigantesque fresque.

Prévenir la menace terroriste

Coopération

Des experts ouest-africains viennent de se réunir à Lomé dans le cadre du projet européen sûreté de l’aviation civile en Afrique.

Océans : sécurité et développement

Union Africaine

La session ministérielle du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) s'est déroulée mardi à Addis Abeba.