Réveillon : le Togo fait Chine-Chine !

24/12/2009
Réveillon : le Togo fait Chine-Chine !

L’ambassadeur de Chine au Togo, Yang Min (photo), a signé jeudi une convention de coopération économique et technique avec le Togo d’une valeur de 2 milliards 800 millions de Fcfa.

La moite de cette somme est un prêt sans intérêt, l’autre moitié un don.

« Ce soutien est une nouvelle illustration du renforcement de la coopération bilatérale », a indiqué M. Yang.

Le ministre de la Coopération, Gilbert Bawara a précisé que les sommes n’avaient pas encore été affectées à des projets précis mais que la demande ne manquait pas dans les secteurs de l’agriculture, de la santé, de l’éducation, des micro réalisations, de la réhabilitation des infrastructures, de la construction des édifices publiques, ou l’entretien du stade de Kégue.

Les autorités chinoises rappellent que dans le cadre des relations de coopération, Beijing a construit au cours de l'année 2009 au Togo un complexe hospitalier, un centre antipaludéen, trois ponts sur la nationale N°1.
Depuis 2006, Lomé et Beijing ont signé 23 accords de coopération sur les aides économiques et les prêts préférentiels d’un montant supérieur à 110 milliards de FCcfa, dont plus de 82 milliards pour soutenir les télécommunications et la construction d'infrastructures routières.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Prochaine ratification de l'accord sur le climat

Environnement

Les députés ont autorisé mardi le Togo à ratifier l’accord de Paris sur le climat. Un vote obtenu à l’unanimité.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.