Robert Dussey : ‘Lomé et Washington ont les mêmes priorités’

30/07/2014
Robert Dussey : ‘Lomé et Washington ont les mêmes priorités’

Robert Dussey

Le président Barack Obama s’apprête à accueillir à Washington une cinquantaine de ses homologues africains pour le premier sommet Etats-Unis/Afrique. Un rendez-vous auquel prendra part le chef de l’Etat togolais.

La France, la Chine, l’Inde, le Japon et plus récemment la Turquie ont un sommet dédié aux relations avec l’Afrique, mais l’Amérique n’avait rien de tel.

La croissance économique de l’Afrique et les enjeux sécuritaires ont convaincu les diplomates américains de la nécessité d’organiser une rencontre de cette nature. La première édition se déroulera le 5 et 6 août, mais ce sommet pourrait désormais se dérouler tous les deux ans.

Pour Robert Dussey, le patron de la diplomatie togolaise, le fait de ne pas avoir de sommet USA-Afrique était une incongruité, maintes fois soulevée par l’Union africaine. Le président Faure Gnassingbé profitera de sa présence à Washington pour évoquer les questions liées à la sécurité, en particulier la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue et la piraterie maritime, précise M. Dussey dans un entretien au site togodiplomatie.info

Mais les dossiers économiques ne seront pas absents. Un Forum dédié sera organisé le 5 août.

Lire l'interview

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.