Robert Dussey et 4000 convives invités à prier pour l'Egypte

03/02/2011
Robert Dussey et 4000 convives invités à prier pour l'Egypte

Le président américain, Barack Obama, a participé jeudi au Hilton de Washington au 59e « petit déjeuner national de prière » (National Prayer Breakfast, NPB) organisé chaque année par la Fellowship Foundation, une organisation chrétienne.
Cet évènement œcuménique rassemble des personnalités de la politique, de la diplomatie et du show biz.
Deux chefs d'Etat étrangers avaient répondu cette année à l'invitation, Teodoro Obiang Nguema de Guinée Equatoriale (et nouveau président de l’Union africaine) et Gjorge Ivanov de Macédoine.
Près de 4000 invités présents cette année dont Robert Dussey, l’un des conseillers diplomatiques du président Faure Gnassingbé.

Barack Obama a invité les participants à "prier pour que la violence en Egypte s'arrête, que les droits et les aspirations des Egyptiens se réalisent, et que des jours meilleurs arrivent en Egypte et dans le monde entier".
Profitant de son séjour dans la capitale fédérale, M. Dussey s’est entretenu mercredi avec le Sénateur James M. Inhofe, président de la Commission du Développement et de la Coopération, et avec Volkmar Klein, membre du Bundestags (Parlement allemand) également chargé de la coopération.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.