Robert Dussey et 4000 convives invités à prier pour l'Egypte

03/02/2011
Robert Dussey et 4000 convives invités à prier pour l'Egypte

Le président américain, Barack Obama, a participé jeudi au Hilton de Washington au 59e « petit déjeuner national de prière » (National Prayer Breakfast, NPB) organisé chaque année par la Fellowship Foundation, une organisation chrétienne.
Cet évènement œcuménique rassemble des personnalités de la politique, de la diplomatie et du show biz.
Deux chefs d'Etat étrangers avaient répondu cette année à l'invitation, Teodoro Obiang Nguema de Guinée Equatoriale (et nouveau président de l’Union africaine) et Gjorge Ivanov de Macédoine.
Près de 4000 invités présents cette année dont Robert Dussey, l’un des conseillers diplomatiques du président Faure Gnassingbé.

Barack Obama a invité les participants à "prier pour que la violence en Egypte s'arrête, que les droits et les aspirations des Egyptiens se réalisent, et que des jours meilleurs arrivent en Egypte et dans le monde entier".
Profitant de son séjour dans la capitale fédérale, M. Dussey s’est entretenu mercredi avec le Sénateur James M. Inhofe, président de la Commission du Développement et de la Coopération, et avec Volkmar Klein, membre du Bundestags (Parlement allemand) également chargé de la coopération.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le rendez-vous annuel des développeurs togolais

Tech & Web

GDG-Lomé organise les 2 et 3 décembre prochains le ‘DevFest’, le rendez-vous annuel des communautés locales de développeurs en collaboration avec Google.

Rencontre Faure-Buhari à Abuja

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, s'est entretenu mardi à Abuja avec son homologue nigérian.

Spectaculaire progression du Togo

Développement

Le Togo enregistre une très forte progression en matière de développement humain, selon l'index Mo Ibrahim publié lundi.

Approches innovantes et méthodiques

Développement

Les bénéficiaires de projets de développement initiés par le PNUD ne sont pas assez impliqués dans leur réalisation.