Saisir le potentiel de l’Afrique

28/07/2014
Saisir le potentiel de l’Afrique

Barack Obama

Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique forte et autonome, à une semaine d'un sommet sans précédent rassemblant à Washington près de 50 dirigeants africains dont le président du Togo, Faure Gnassingbé.

Evoquant un sommet véritablement historique, M. Obama a souligné qu'il illustrerait sa conviction que la sécurité, la prospérité et la justice dans le monde ne sont pas possibles sans une Afrique forte, prospère et autonome.

Ce sera le plus grand rassemblement de chefs d'Etat et de gouvernement africain jamais organisé par un président américain, a souligné M. Obama qui s'exprimait devant 500 étudiants africains participant à un programme d'échange (Washington Fellowship for Young African Leaders) visant à contribuer au développement économique et au renforcement des institutions démocratiques sur le continent. 6 jeunes Togolais y participent.

Si nous sommes conscients des réelles difficultés que rencontrent tant d'Africains chaque jour, nous avons le devoir de saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui, qui est le continent le plus jeune et qui connaît la croissance la plus forte, a poursuivi M. Obama.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.