Salve de joie à Lomé

03/04/2013
Salve de joie à Lomé

L'Assemblée générale des Nations unies a adopté mardi à une large majorité le premier traité sur le commerce international des armes conventionnelles. Un commerce qui représente 70 milliards de dollars par an. Le texte, premier du genre à réguler ce type de transactions commerciales, a été adopté par 154 voix contre trois et 23 des 193 Etats membres se sont abstenus. Il sera mis à la signature le 3 juin et entrera en vigueur 90 jours après sa ratification par les cinquante premiers parlements signataires.

L'Iran, la Syrie et la Corée du Nord s'étaient opposés jeudi à son adoption dans le cadre de la conférence ad hoc, il a donc été présenté à l'Assemblée générale.

Ce vote a été salué au Togo. Kokou Félix Aklavon, le président du  Réseau d’action sur les armes légères (RASALT). « C'est une victoire pour les milliers de victimes du Congo, du Mali, du Soudan et d’ailleurs en Afrique. Bravo aux centaines d'ONG dans le monde qui ont travaillé depuis près de 10 ans pour avoir ce résultat », a-t-il déclaré.

Seul bémol, le texte n'interdit pas la vente d'armes à des organisations non-étatiques ; il précise juste que toute vente d'armes doit être d'abord soumise à une évaluation rigoureuse des risques et des conséquences pour les droits de l'homme.

Le Togo accueille le Centre régional pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC) du Bureau pour les affaires de désarmement de l'ONU.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.

Pays d'accueil et d'intégration

Diaspora

La Semaine de l’intégration africaine s’est ouverte lundi à Lomé. Cinq jours de débats et séminaires sur le thème de la jeunesse et de l’intégration.

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.