Satisfecit de la France après la décision de la Cour constitutionnelle

04/02/2010
Satisfecit de la France après la décision de la Cour constitutionnelle

La France a exprimé mercredi son attachement aux "normes constitutionnelles" et au "pluralisme" au Togo, au lendemain de l'invalidation de la candidature du Franco-Togolais Kofi Yamgnane à la prochaine élection présidentielle.
"La Cour constitutionnelle a rendu publique hier la liste des candidats pour la prochaine élection présidentielle au Togo, et la candidature de Kofi Yamgnane n’a effectivement pas été retenue", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero.
"Nous sommes attachés au respect des normes constitutionnelles et à la consolidation de la démocratie et du pluralisme au Togo, dans la perspective des élections présidentielles de 2010", a-t-il ajouté, lors d'un point de presse.
La Cour constitutionnelle a basé son rejet de la candidature sur deux éléments dont le plus important est que M. Yamgnane n’a pas de résidence effective de 12 mois au moins au Togo ; c’est l’une des conditions d’éligibilité à l’élection présidentielle
Le second porte sur sa date de naissance.
La Cour a relevé que les documents français de Kofi Yamgnane indiquent le 11 octobre 1945 comme date de naissance, alors que ceux provenant du Togo font mention du 31 décembre 1945.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Subventions US aux ONG togolaises

Santé

Le Fonds des ambassadeurs pour l’Afrique de l’Ouest (WAAF) est un dispositif initié par les Etats-Unis, via USAid, destiné à améliorer la santé de la population.

Le vivre ensemble passe par les cultures

Diaspora

lLa Semaine de l’intégration africaine se poursuit à Lomé. Mercredi, les participants ont pu assister à animations culturelles.

Erreurs de jeunesse

Social

Kondé Sangbana, le président du Conseil national du dialogue social (CNDS), a rappelé mercredi le rôle primordial de l’institution qu’il dirige pour régler les conflits.

Fonctionnement de la justice perturbé

Justice

Le fonctionnement de la justice est perturbé depuis le début de la semaine par une grève des greffiers qui réclament une amélioration de leur condition de vie et de travail.