Séléka et anti-balaka s’invitent à Paris

05/12/2013
Séléka et anti-balaka s’invitent à Paris

Robert Dussey (photo), le chef de la diplomatie togolaise, participe à partir de 15h TU à Paris à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays invités au sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique. Cette réunion sera suivie d’un dîner au Quai d’Orsay offert par Laurent Fabius.

Cette rencontre doit permettre d’effectuer les derniers réglages avant l’ouverture du sommet prévue demain à 13h TU.

Le programme officiel est connu. Trois thèmes principaux ont été retenus : paix et sécurité, partenariat économique & développement et changement climatique.

Deux éléments nouveaux risquent toutefois de modifier légèrement l’ordre du jour, la dégradation de la situation sécuritaire en Centrafrique avec des combats signalés à Bangui depuis ce matin et l’adoption probable dans l’après-midi d’une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies autorisant le recours à la force. Membre du Conseil, le Togo votera en faveur de la résolution.

Le projet donne mandat à la Misca (force panafricaine en Centrafrique) de protéger les civils et stabiliser le pays. Plusieurs centaines de soldats français sont attendus dans la soirée à Bangui.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.