Solidarité internationale et justice

21/09/2010
Solidarité internationale et justice

Le Premier ministre togolais, a pris la parole lundi, au nom du chef de l’Etat, à l’ouverture du Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) , organisé à New York par les Nations Unies.
M. Houngbo a rappelé que le Togo « avait adopté sa stratégie nationale de développement à long terme axée sur les OMD qui a servi de socle à l’élaboration du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté ».
Un investissement estimé à 7,2 milliards de dollars sur la période 2006-2015.
« Nous avons pris des mesures pour améliorer la bonne gouvernance et l’Etat de droit, assainir la gestion transparente des finances publiques, optimaliser la mobilisation des ressources internes, réinvestir dans les secteurs porteurs de croissance et dans les secteurs sociaux », a précisé le chef du gouvernement, cité la santé, l’éducation ou l’agriculture.
M. Houngbo a enfin appelé l’Onu à ne pas faiblir dans son aide en faveur des pays en voie de développement.
« Nous souhaitons vivement que prévalent, au cours de cette assise, les valeurs de solidarité internationale et de justice sans lesquelles les Nations Unies ne pourront jamais relever les nombreux défis de notre temps », a-t-il déclaré.

Voici le discours du Premier ministre togolais lors du Sommet de New York sur les OMD.
Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,
Avant tout propos, je voudrais au nom de la délégation togolaise, vous présenter, Monsieur le Président, mes chaleureuses félicitations pour votre élection.
Les OMD restent et demeureront pertinents pour tous les acteurs de développement et tous nos efforts doivent donc tendre à faire de l’atteinte des résultats, les fondements de notre devoir de solidarité pour un monde épris de paix et de justice.
S’agissant de mon pays le Togo, depuis 2006, il a profité de l’apaisement du climat politique pour relancer le processus de développement économique et social. Ainsi, mon gouvernement a adopté sa stratégie nationale de développement à long terme axée sur les OMD qui a servi de socle à l’élaboration du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté.
Le coût des investissements de cette stratégie a été estimé à 7,2 milliards de dollars entre 2006 et 2015.
Nous avons pris des mesures pour améliorer la bonne gouvernance et l’Etat de droit, assainir la gestion transparente des finances publiques, optimaliser la mobilisation des ressources internes, réinvestir dans les secteurs porteurs de croissance et dans les secteurs sociaux.
Nous avons aussi fortement facilité aux paysans l’accès aux engrais et aux semences améliorées, une meilleure organisation des producteurs, le désenclavement des zones de production, etc. Ces mesures expliquent la production excédentaire et une croissance économique, certes modeste, mais soutenue de plus de 3% que le Togo a enregistrée malgré la récession économique mondiale.
Je suis en effet convaincu que la contribution croissante des petits paysans à l’augmentation de la production, au-delà de la sécurité alimentaire, sera un des principaux leviers pour amener la croissance de l’économie togolaise à au moins 7% afin d’inverser la tendance de la pauvreté.
Le cadre d’accélération de l’OMD1, qui sera présenté en marge du Sommet, a analysé les obstacles à l’amélioration de la productivité agricole et proposé des solutions d’accélération ayant fait leurs preuves. Il dégage un besoin de financement de 225 millions de dollars dont la mobilisation permettra de faire des avancées en matière de création de richesse et de réduction de la pauvreté en milieu rural.
Il nous faut aussi investir d’avantage dans les infrastructures pour désenclaver les zones de production, créer les marchés et transformer nos produits.
Dans le domaine de l’éducation, l’instauration de la gratuité de l’éducation primaire a permis de faire passer le taux de scolarisation de 74 % en 2006 à 87% en 2008. Mais nous ne pourrons, à long terme, concentrer uniquement tous nos efforts sur l’éducation primaire. Il importe aussi d’investir dans l’enseignement secondaire et supérieur, et surtout dans la recherche.
En matière de santé, la prévalence du VIH/Sida a été réduite de moitié et la prise en charge des personnes affectées améliorée par une meilleure mise à disposition gratuite des traitements.
Concernant la santé de l’enfant, les campagnes intégrées de vaccination, de distribution de moustiquaires imprégnées, ont permis de réduire significativement la mortalité.
C’est le lieu de remercier tous nos partenaires qui nous apportent depuis 2008, dans le sillage de la conférence de Bruxelles, une assistance de première importance.
Ces progrès, qui sont encore fragiles, ont besoin d’être consolidés et élargis à d’autres domaines tels que l’accès à l’eau potable, l’assainissement, la protection de l’environnement et l’adaptation au changement climatique.
Nous souhaitons vivement que prévalent, au cours de cette assise, les valeurs de solidarité internationale et de justice sans lesquelles les Nations Unies ne pourront jamais relever les nombreux défis de notre temps.
Je vous remercie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.