Soutien total au Togo

16/10/2011
Soutien total au Togo

Il n’y a pas d’ambiguïté. L’Union africaine soutient la candidature du Togo à un siège non-permanent au Conseil de sécurité. Jean Ping (photo), le président de la Commission de l’UA l’avait clairement confirmé en septembre dernier lors d’une rencontre à New York avec le Premier ministre togolais, Gilbert Houngbo ; il l’a rappelé dimanche.

Le Togo est bien le candidat officiel de l’organisation continentale. Un appui de poids à quelques jours d’un vote crucial par l’Assemblée générale de l’Onu. 

La Cédéao et l’Uemoa ont également pris position en faveur du Togo il y a déjà quelques mois.

Le vote aura lieu vendredi prochain à New York.

Trois sièges sont à pourvoir : l’un réservé à l’Afrique du Nord et l’autre à l’Afrique noire.

Deux fauteuils pour 3 candidats puisque Maroc, Mauritanie et Togo sont en lice.

Depuis 2004, la Mauritanie a rejoint le bloc Afrique du Nord ; elle devrait donc affronter le Maroc laissant l’autre siège au Togo.

Mais le scrutin se déroulant à bulletin secret, les jeux ne sont pas encore faits. 

L’un des critères retenu par l’Onu pour une élection au Conseil de sécurité est l’implication des pays candidats dans des opérations de maintien de la paix. C’est très exactement le profil du Togo avec 700 de ses soldats déployés sur différents théâtres d’opération en Côte d’Ivoire, au Tchad ou à Haïti.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Opération neutralisation

Faits divers

Un Togolais et un Burkinabé ont été présentés jeudi à la presse par la police. Arrêtés récemment, ils font partie d’un gang de coupeurs de routes.

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.