Succès diplomatique du Togo à Madagascar

27/11/2016
Succès diplomatique du Togo à Madagascar

Robert Dussey

Les vingt chefs d'Etat et de gouvernement présents au sommet de la Francophonie dimanche à Madagascar ont désigné l'Arménie comme pays hôte du prochain sommet qui aura lieu en 2018. 

Ils ont également annoncé que la prochaine Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) se déroulerait en novembre 2017 à Lomé sur proposition des autorités togolaises.

La CMF se réunit chaque année afin d’assurer la continuité politique du sommet. Les Etats et gouvernements membres ou observateurs de l’OIF y sont représentés par leur ministre des Affaires étrangères ou le ministre chargé de la Francophonie.

Cette réunion ne présente que des avantages explique Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise, dans l’entretien qui suit. Le Togo bénéficiera de retombées diplomatiques, d’une exposition dans les médias étrangers et de davantage de crédibilité auprès des investisseurs.

Republicoftogo.com :  Pourquoi le Togo tient-il à accueillir cette session ?   

Robert Dussey : Depuis son adhésion à l’Organisation Internationale de la Francophonie en 1970, le Togo n’a jamais eu le privilège d’accueillir une rencontre importante de cette organisation. C’est donc une première. 

Republicoftogo.com :  Les thématiques de la rencontre sont-elles déjà fixées ?

Robert Dussey :  La 33e session de la CMF portera sur l’économie bleue, qui a un lien intrinsèque avec le sommet extraordinaire de l’Union Africaine sur la sécurité et le développement en Afrique qui s’est tenu en octobre dernier au Togo et qui a consacré la Charte de Lomé. Le gouvernement togolais, en collaboration avec les instances de l’OIF, s’inspirera du contenu  de ce document pour répondre à l’enjeu crucial du développement des Etats membres de l’OIF à travers l’économie bleue.

Republicoftogo.com : Votre pays a-t-il les capacités logistiques pour organiser une telle rencontre ?

Robert Dussey :  Bien sûr. Le pays dispose des moyens logistiques, des infrastructures hôtelières et technologiques. En outre, la sécurité des participants est garantie.

Regardez comment s’est déroulé le récent sommet de l’UA. Tout a été exemplaire, vraiment une grande réussite.

Republicoftogo.com : Quels bénéfices le Togo pourra-t-il en tirer ?

Robert Dussey : Bénéfices en terme diplomatique et d’image d’abord et confiance des partenaires dans le choix d’investir au Togo. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.