TICAD IV : cap sur Marrakech

04/05/2012
TICAD IV : cap sur Marrakech

Dédé Ahoéfa Ekoué (photo), la ministre de la Planification, est arrivé vendredi à Marrakech (Maroc) pour participer à la réunion de suivi de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD IV). Elle est à la tête d’une délégation comprenant des responsables du ministère des affaires étrangères et de l’Agriculture.

Cette réunion, qui débute samedi, est co-présidée par le chef de la diplomatie marocaine et par le ministre japonais des Affaires étrangères, 

51 pays africains membres de l'ONU, des organisations internationales et régionales, ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile sont présents.

La TICAD est une initiative lancée en 1993 par le Japon pour promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement.

Sa mission est de coordonner l'exécution de programmes visant à promouvoir le développement de l'Afrique. Ses principes directeurs sont, l'"Appropriation" par les Africains de leur processus de développement et le "Partenariat" international. Une composante importante de ce cadre de dialogue est la coopération entre l'Asie et l'Afrique.

Le Togo participe de façon régulière aux réunions de suivi qui se déroulent généralement en Afrique.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

A livres ouverts

Culture

La Foire internationale du livre de Lomé (FI2L)  aura lieu du 10 au 13 novembre à Lomé sur le site de la Blue Zone de Cacavéli.

Rentrée des avocats

Justice

Le barreau de Lomé a effectué vendredi sa rentrée solennelle au Palais de justice de Lomé.

Terrorisme : coordonner la lutte

Cédéao

Faure Gnassingbé qui préside la Cédéao a participé samedi à Bamako. la conférence régionale sur la situation sécuritaire dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Danke sehr !

Coopération

L'Allemagne poursuit sa coopération avec le Togo. Nouvel appui de 37 millions d'euros en faveur des secteurs prioritaires.