Terrorisme dans la maison de Dieu

25/11/2017
Terrorisme dans la maison de Dieu

La mosquée de Bir El Abeid quelques minutes après l'attaque

Funérailles, prières, bandeaux noirs dans les médias: l'Egypte pleurait samedi les 305 personnes tuées la veille dans une mosquée, dont 27 enfants, l'attentat le plus sanglant dans l'histoire récente du pays.

Le Parquet égyptien a indiqué samedi qu'une trentaine d'hommes armés (EI) portant la bannière noire du groupe jihadiste Etat islamique (EI) avaient pris part au massacre des fidèles.

Toutes les victimes de l'attaque, l'une des plus meurtrières dans le monde depuis les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, ont été inhumées samedi conformément à la tradition musulmane.

Le président Faure Gnassingbé a adressé samedi un message de condoléances à son homologue égyptien Abdel Fattah Al Sisi.

‘Je souhaite manifester à tout le peuple frère et ami d’Egypte, au nom de la communauté Cédeao du peuple togolais et en mon nom propre, l’expression de notre profonde sympathie et de notre solidarité face à cet acte lâche et barbare. Les extrémistes radicaux de tous bords ne doivent plus avoir de marge de manœuvre. Nous devons travailler ensemble pour préserver la vie de nos concitoyens’, écrit le chef de l’Etat.

En fin de matinée, toutes les mosquées du pays ont dédié la prière aux ‘martyrs’ de cet attentat et certaines devraient faire de même dans la soirée.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Fantassins et excellents footballeurs

Sport

La 33e édition du championnat militaire et paramilitaire de football s’est achevée dimanche à Lomé sur la victoire du 4e régiment d’infanterie.

Esprit de compromis

Cédéao

La Cédéao a invité les responsables politiques togolais à s'engager très rapidement dans un processus de dialogue.

Solution en vue à Bissau ?

Cédéao

Le président de la Cédéao, Faure Gnassingbé, a rencontré vendredi à Abuja son homologue de Guinée Bissau.

Innover pour une santé de meilleure qualité

Santé

Le président Faure Gnassingbé s’est rendu jeudi au CHR d’Atakpamé (région des Plateaux) qui expérimente depuis plusieurs mois un processus de gestion externe.