Togo-France : du bon usage de la réciprocité

14/03/2007
Togo-France : du bon usage de la réciprocité

Dans un article à paraître vendredi dans l'hebdomadaire l'Union, le journaliste Komlan Adevi n'y va pas par le dos de la cuillère pour dénoncer les comportements des autorités françaises.

Les modifications intervenues concernant l'obtention des visas pour les citoyens français – mesure différée toutefois dans son application – n'est que le sommet de l'iceberg.Le journal énumère les tracasseries dont est victime le Togo. Ambassadeur du Togo en France menotté par erreur par la police et « libéré » sans aucune excuse officielle, responsables togolais malmenés par la police de l'air et des frontières à leur arrivée à l'aéroport Charles de Gaulle, refus du ministère des Affaires étrangères de protéger les locaux diplomatiques à Paris, refus du consulat de France à Lomé de délivrer des visas aux Togolais, etc…

Et la liste n'est pas clause.

Komlan Adevi souligne que « l'amitié se partage à deux » et le journaliste de rappeler que « Face à l'addition de ces vilenies, comptabilisons les faveurs que le Togo donne à la France ». Dont l'utilisation « gratuite » de l'aéroport de Lomé comme base militaire aérienne.

Voici l'article à paraître vendredi dans l'Union

Un vent de panique a traversé l'Ambassade de France à Lomé  et la Compagnie Air France lorsque le Togo a annoncé l'exigence pour les Français d'obtenir un visa préalable d'entrée au Togo avant d'embarquer sur le vol de Lomé. Plus aucun visa ne sera délivré à des Français à l'aéroport de Lomé comme c'était la pratique jusqu'à présent. Même si cette mesure a été différée dans son application de quelques jours, elle reste en vigueur et sera appliquée sans faiblir.

Rien d'anormal à cela : c'est la juste application du principe de réciprocité qui régit les relations internationales. Un Togolais ne peut se rendre en France sans un visa préalable. On ne voit pas pourquoi des Français pourraient se rendre au Togo sans visa.

Mais le problème est plus ample. Depuis plusieurs mois, certaines autorités administratives françaises ont pris la gentillesse du Togo pour de  la faiblesse. Que l'on en juge. L'ambassadeur du Togo à Paris est menotté par erreur par des policiers français. Croyez vous que des excuses aient été présentées. Même pas. A leur arrivée à Paris des autorités togolaises sont malmenées par la police française sans raison. Le Quai d'Orsay refuse de protéger les immeubles diplomatiques togolais à Paris. Le fisc français viole les conventions diplomatiques en imposant les propriétés officielles togolaises affectées au service diplomatique. Les nationaux togolais se voient refuser des visas sans raison par le Consulat de France à Lomé Le conseiller Bonnecorse de l'Elysée et son complice l'ambassadeur Holleville -le pire ambassadeur de France que le Togo a eu à héberger- se répandent en propos venimeux sur le Togo et sur ses dirigeants dans des conditions qui auraient du entraîner une rupture des relations diplomatiques. Le Togo ferme les yeux.

Face à l'addition de ces vilenies, comptabilisons les faveurs que le Togo donne à la France. Une base militaire aérienne à utilisation gratuite. La mise à la disposition de l'immeuble de l'ambassade de France à Lomé pour un franc symbolique. La protection diplomatique accordée sans limites aux personnels et immeubles de l'ambassade de France à Lomé alors que le Quai d'Orsay l'applique restrictivement à Paris. Et. jusqu'ici. des visas accordés sans restriction.

Le moment est venu de rappeler que l'amitié se partage à deux et que le Togo désireux de développer sa relation avec la France est un Etat souverain et non un pays esclave. Le rétablissement des visas pour les Français ne doit être que le premier acte d'une politique basée sur la stricte réciprocité.

Komlan ADEVI

© L'Union

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Système électronique de suivi du courrier

Tech & Web

La société des postes du Togo a lancé son service ‘Post Tracker’. Pour les clients, c'est l'assurance de la traçabilité. 

CAN 2017 : tirage au sort le 19 octobre

Sport

Les têtes de série pour la Coupe d'Afrique des nations 2017 ont été désignées mardi. Le Togo se trouve dans le Pot 4 avec l'Ouganda et le Zimbabwe, notamment.

Le Togo modernise ses prisons

Justice

Surpopulation, promiscuité, manque d’hygiène, violences. L'état des prisons n'est pas reluisante, mais c'est en cours d'amélioration.

Les conditions de la relance

Tourisme

Le gouvernement s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du secteur touristique.