Togo-Malte : préoccupations communes

10/03/2016
Togo-Malte : préoccupations communes

Marie-Louise Coleiro Preca avec la délégation togolaise jeudi

Marie-Louise Coleiro Preca, le présidente de Malte, a reçu jeudi les lettres de créances du nouvel ambassadeur du Togo, Calixte Battosie Madjoulba.

Lors de la cérémonie à La Valette, le diplomate a rappelé l’excellence des relations entre les deux pays et les préoccupations communes en matière de migration, de lutte contre le terrorisme et la piraterie maritime.

M. Madjoulba a invité Malte à prend part au sommet sur ce thème, organisé avec l’Union africaine, qui se déroulera en octobre prochain à Lomé.

Le diplomate a également évoqué la situation dans son pays où la promotion de la démocratie et de l’Etat de droit est une constante.

Ce contexte de stabilité est évidemment favorable à l’économie et  aux investissements. L’ambassadeur a incité les entreprises maltaises à s’intéresser au marché togolais dont la position géographique en fait une porte d’entrée naturelle vers toute la sous-région. Il a notamment cité l’efficacité du port de Lomé, l’un des plus performants d’Afrique.

Au terme de son intervention, Calixte Battosie Madjoulba a souhaité la création d’un partenariat dynamique entre Lomé et La Valette.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Intégration technologique

Tech & Web

La Cédéao veut parvenir à l’intégration, y compris pour tout ce qui concerne le secteur des télécommunications, très porteur.

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.