Tokyo fête le Togo

26/04/2013
Tokyo fête le Togo

Une réception, organisée par l’ambassade du Togo au Japon, a eu lieu jeudi soir à Tokyo pour marquer le 53e anniversaire de l’indépendance du pays. Représentants du ministère des Affaires étrangères, de la JICA (Agence de coopération internationale du Japon), ambassadeurs, hommes d’affaires et membres de la Diaspora avaient répondu à l’invitation de Steve Bodjona, le chargé d’Affaires.

Yoshifumi Okamura, le directeur général Afrique au ministère japonais des Affaires étrangères, a rappelé lors de son intervention que depuis l’ouverture de la mission togolaise à Tokyo, les relations n’avaient cessé de se développer entre les deux pays. « La visite du président Faure Gnassingbé en 2011 a été un témoignage de la solidarité du Togo pour les sinistrés du terrible séisme », a souligné le diplomate.

Quant à Steve Bodjona, il a exprimé la confiance du gouvernement togolais dans la TICAD, une initiative lancée en 1993 par le gouvernement japonais pour promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement. Le prochain sommet aura lieu début juin à Yokohama (près de Tokyo).

Photo : Steve Bodjona et Yoshifumi Okamura, directeur Afrique au ministère des Affaires étrangères et ancien ambassadeur du Japon au Togo

Voici le discours de Steve Bodjona

Je voudrais vous dire ma joie de vous retrouver si nombreux en ce jour de commémoration du 53ème anniversaire de l’accession de mon pays le Togo à la souveraineté internationale, cérémonie qui me ramène dans l’histoire, en ce jour du 27 Avril 1960 ou le Président Sylvanus Olympio, le père de l’indépendance,  du Togo s’exprimait en ces termes : ‘’sentinelle que dis tu de la nuit ? La nuit est longue mais le jour vient dit la sentinelle’’.

Depuis ce jour mémorable, 53 longues et exaltantes années se sont écoulées durant lesquelles les togolais ont connus des hauts et des bas. Nous avons en effet connu des ratés mais, nous avons également relevé de nombreux défis.

L’histoire récente du Togo, Mesdames et Messieurs, vous le savez, a été parsemée d’embuches et les togolais ont toujours souvenir de la longue crise sociopolitique à laquelle le pays à du faire face durant une quinzaine d’année, sanctionnée par la rupture de la coopération avec ses principaux partenaires au développement, et, qui a surtout eu pour effet direct de ralentir voir stopper les diverses stratégies de développement lancées, dans les années 80, par le Président GNASSINGBE EYADEMA.

Dans la difficulté mais, sans jamais renoncer, les togolais, dans un esprit de solidarité et fort de la vision pragmatique de Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République togolaise, (les togolais disais-je) se sont, depuis 2005, inexorablement engagé dans des réformes majeurs,  tant au plan politique, économique que social, actions qui ont contribué, en 2008, à la reprise de la coopération entre le Togo et ses partenaires d’antan.

Aujourd’hui, il est une satisfaction et une fierté pour nous togolais de savoir que le Togo a désormais reprit la place qui était la sienne dans le concert des nations, une arène au sein de laquelle il entend jouer pleinement le rôle qui est le sien. C’est d’ailleurs pourquoi, depuis le 1er janvier 2012, le Togo assume avec détermination les responsabilités qui lui ont été confiées au gré de son élection en qualité de membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Excellences,

Mesdames et Messieurs, 

Si, comme souligné plus haut, le Togo a définitivement réussi à tourner la page de cette dure période de son histoire, force est de relever qu’il doit faire face à de nombreux défis dans des domaines touchant surtout au bien être des populations.

C’est pourquoi le gouvernement à initié et mise en œuvre de nombreux programmes dont l’objectif commun reste le développement et la réduction de la pauvreté. Je voudrais ici citer entre autres :

- Le programme national de volontariat qui a ce jour à permis d’offrir un premier emploi à plus 2780 jeunes diplômés depuis son lancement en 2011,

- Le programme d’appui au développement à la base qui vise à consolider les bases institutionnelles et professionnaliser les groupements d’intérêt économique, à faciliter l’accès des populations rurales à des services énergétiques modernes et à réduire le chômage des jeunes ;

- Le programme national d’Investissement Agricole et de sécurité alimentaire, etc, etc.

Excellences,

Mesdames et Messieurs

Je ne voudrais pas ici faire l’apologie des différentes réformes engagées dans les secteurs de l’économie et des finances publiques en vue de relancer la croissance mais, il me plait de souligner que le Togo mon pays, depuis quelques années s’est lancé dans un ambitieux programme de réformes économiques doublées de modernisation des infrastructures de communication.

Abritant les sièges de la compagnie aérienne régionale Asky, de la Banque panafricaine Ecobank et, fort de son port stratégique, le seul en eau profonde de la côte atlantique, il se positionne comme un carrefour économique dans la région ouest africaine. 

Des travaux sont  en cours dans le cadre de la modernisation et de l’extension de l’aéroport de Lomé et de la construction du 3ème quai au port autonome de Lomé. A terme, mon pays envisage devenir un port de transit, un véritable hub sous-régional.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Il me plait en ce jour de saluer l’excellence des relations d’amitiés et de coopération qu’entretiennent le Togo et le Japon, relations qui ces dernières années se sont davantage renforcées avec notamment l’ouverture de la Représentation Diplomatique du Togo à Tokyo il y a un bientôt 3 ans, la visite historique de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise en Juin 2011, seulement Trois mois après les tristes catastrophes naturelles qui ont frappé le pays ami qu’est le Japon ; Une visite d’ailleurs placée sous le signe de la solidarité avec le peuple et le Gouvernement Japonais.

Qu’il me soit ici permis de renouveler une fois encore toute la compassion du Gouvernement et du peuple togolais aux victimes desdites catastrophes. 

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

A cette heure où nous nous trouvons à seulement quelques jours de la tenue de la TICAD V, je voudrais ici renouveler la foi de mon Gouvernement en ce processus avant-gardiste lancé il y a 20 ans.

Mon pays reste convaincu que la rencontre à venir sera une étape importante vers la réalisation d’une croissance plus inclusive et plus durable sur le continent. 

Sur ce, je voudrais une fois encore vous remercier pour votre participation à la présente cérémonie commémorative du 53ème anniversaire de l’indépendance de mon pays et pour la solidarité manifestée par chacun de vous à  notre égard.

Vive le Togo indépendant ;

Vive les relations Nippo-togolaises.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

UEMOA : le Sénégal remporte la coupe

Sport

Les Lions du Sénégal ont battu samedi par 1-0 les Aigles du Mali en finale de la 7e édition du tournoi de l'intégration de l'UEMOA.

Infrastructures de base : nouvel engagement de l’UE

Coopération

Améliorer l’accès à l’eau potable et proposer de meilleures conditions sanitaires aux habitants de Notsé. C'est l'objectif d'un programme financé par l'UE.

Mobilité et développement

Diaspora

Plus d’un million de Togolais vivent à l’étranger. Leurs compétences et leur appui financier sont autant d'atouts pour contribuer au développement du pays.

Harmoniser le système d'indemnisation

Cédéao

Un automobiliste togolais circulant dans les pays de la Cédéao doit impérativement disposer d’une ‘carte brune’, le certificat international d’assurance.