Travailler ensemble pour assurer l’avenir du pays

06/07/2011
Travailler ensemble pour assurer l’avenir du pays

Le tout Lomé de la politique, de la diplomatie et du monde des affaires a répondu mercredi soir à l’invitation de l’ambassadeur des Etats-Unis au Togo, Patricia Hawkins (photo), à l’occasion de la fête d’indépendance du pays célébrée à Lomé avec 48 heures de décalage.

Lors de son intervention, Mme Hawkins a rappelé que depuis 2005, le Togo avait réalisé de grands progrès tant sur le plan économique que politique. « En ces temps de difficultés économiques, où de nombreux pays ne connaissent que peu de croissance, et où certains pays comme la Grèce, l’Irlande, et le Portugal sont au bord de la faillite, le Togo a connu une croissance économique de 3,5% en 2010 », a-t-elle souligné.

Sur le plan politique, l’évolution est également significative. « En mars 2010, le Togo a organisé l’élection présidentielle la plus réussie et la plus transparente de son histoire, laissant un exemple que ses voisins devraient suivre », a déclaré la diplomate qui a rendu un hommage particulier au président Faure Gnassingbé et à Gilchrist Olympio, le leader de l’opposition « qui ont compris que le seul moyen d’aller de l’avant était de travailler ensemble pour assurer l’avenir du pays » et ce, « face à une désapprobation presque totale de leurs alliés et supporters respectifs ».

L’ambassadeur a regretté qu’une partie de l’opposition ne joue pas le jeu du débat démocratique. Le Togo a besoin d’ « une opposition qui ne se limite pas à dire non à tout et à décrier les erreurs du passé. Le Togo a besoin d’une opposition qui est en mesure de défier le gouvernement par sa propre inspiration, par ses nouvelles idées et son énergie. Ne marchez pas seulement contre le gouvernement, marchez pour quelque chose, pour le futur du pays que vous chérissez tous », a martelé Patricia Hawkins à l’endroit de certains opposants qui se reconnaîtront.

Si le bilan politique et économique est positif, tout n’est pas rose au Togo, selon la représentante américaine qui reproche aux autorités une gouvernance pas encore véritablement aboutie. Elle pointe du doigt la corruption, les lourdeurs administratives et des promesses non tenues citant comme exemple le dialogue inclusif. 

« C’était une promesse audacieuse et courageuse. Mais ce dialogue n’a pas encore eu lieu, et personne ne parle de quand cela pourrait avoir lieu, ni de comment cela se tiendrait. Pourquoi cela ? Ce manque d’information permet au cynisme d’empoisonner l’environnement politique », a indiqué Mme Hawkins.

L’ambassadeur des Etats-Unis, en fin de mission, quittera le Togo prochainement.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.

Match amical finalement confirmé

Sport

Après avoir démenti il y a quelques jours une rencontre amicale contre le Togo, la Fédération de football du Nigeria a finalement confirmé ce rendez-vous.