Tristesse de la France

17/04/2013
Tristesse de la France

Dans un communiqué publié mercredi, le Quai d'Orsay a exprimé sa tristesse après le décès par balles, le 15 avril à Dapaong, au nord du Togo, d’un manifestant âgé de 12 ans, et transmis ses condoléances à la famille de la victime.

« Nous faisons part également de notre inquiétude face aux violences qui ont suivi. La France appelle les manifestants et les forces de l’ordre à l’apaisement et à la retenue et rappelle son attachement au droit de manifestation pacifique », indique le texte.

Anselme Sinandaré Gouyano a été tué lors de manifestations violentes de jeunes élèves dans cette ville du nord. Un mouvement de protestation déclenché en marge de la grève lancée par la Synergie des travailleurs du Togo (STT), un groupement de syndicats de base. Les écoliers sont-ils sortis spontanément dans les rues pour apporter un soutien à leurs professeurs ou ont-ils été encouragés par les grévistes. C’est toute la question.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Un nouveau contrat de management pour le 2 février ?

Tourisme

Le journal Focus Infos annonce la signature d’un contrat de management entre Emaar  Hospitality Group et la société Kaylan qui exploite l’hôtel du 2 février.

Levée d'écrou

Social

Trois enseignants condamnés en début de semaine à Kara pour tentative d'enlèvement dans une gendarmerie ont été libérés.

'Une étape importante vers l'apaisement en Guinée-Bissau'

Cédéao

Le président Faure Gnassingbé a salué mardi la nomination d’un Premier ministre de consensus en Guinée Bissau.

Le CHR d'Atakpamé va disposer d'une unité de soins critiques

Santé

L’hôpital régional d’Atakpamé disposera dans quelques semaines d’une unité de traumatologie ultra-moderne. Un don de la coopération israélienne.