Tristesse de la France

17/04/2013
Tristesse de la France

Dans un communiqué publié mercredi, le Quai d'Orsay a exprimé sa tristesse après le décès par balles, le 15 avril à Dapaong, au nord du Togo, d’un manifestant âgé de 12 ans, et transmis ses condoléances à la famille de la victime.

« Nous faisons part également de notre inquiétude face aux violences qui ont suivi. La France appelle les manifestants et les forces de l’ordre à l’apaisement et à la retenue et rappelle son attachement au droit de manifestation pacifique », indique le texte.

Anselme Sinandaré Gouyano a été tué lors de manifestations violentes de jeunes élèves dans cette ville du nord. Un mouvement de protestation déclenché en marge de la grève lancée par la Synergie des travailleurs du Togo (STT), un groupement de syndicats de base. Les écoliers sont-ils sortis spontanément dans les rues pour apporter un soutien à leurs professeurs ou ont-ils été encouragés par les grévistes. C’est toute la question.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.