UA et Onu au chevet des droits de l'homme

30/07/2008
UA et Onu au chevet des droits de l'homme

Une mission conjointe des Nations unies et de l'Union africaine (UA) est arrivée à Lomé pour discuter avec la société civile de l'évolution des droits de l'Homme au Togo. Cette mission, au Togo depuis lundi et jusqu'au 4 août, a pour objectif d'examiner le cadre juridique dans lequel les défenseurs de droits de l'Homme travaillent dans ce pays, a indiqué le représentant du HCDH à Lomé, Musa Gassama.

Ses membres doivent rencontrer des responsables d'associations de défense des droits de l'Homme, de la Commission des droits de l'Homme au Parlement, des avocats, ainsi que les hauts responsables du pays.Cette mission fera ensuite un rapport au Conseil de sécurité de l'ONU contenant des recommandations et résolutions aux autorités togolaises.

Le Togo a fait des efforts ces trois dernières années en matière de défense des droits de l'homme, selon la plupart des observateurs.

Cette amélioration, notée lors des dernières législatives d'octobre 2007, a d'ailleurs conduit les principaux partenaires au développement du Togo, notamment l'Union européenne (UE), à reprendre fin décembre leur coopération avec Lomé. L'UE avait interrompu cette coopération depuis 1993 pour "déficit démocratique".

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.

Adebayor indisponible pour une période indéterminée

Sport

Sale coup pour Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers. Selon le site StarAfrica le footballeur s’est blessé lors de la rencontre dimanche contre une équipe turque.

A la liberté, à la vie !

Culture

Le bureau régional de l’organisation de la Francophonie (OIF) a présenté lundi à Lomé son initiative baptisée ‘Libres ensemble’.

Un refuge efficace contre les moustiques

Santé

Le ministère de la Santé va fournir à la population près d’un million de moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (MILDA).