Un mois après la chute de Gbagbo, pas de nouvelle des otages

11/05/2011
 Un mois après la chute de Gbagbo, pas de nouvelle des otages

Un mois tout juste après la chute de Laurent Gbagbo à Abidjan, le quai d'Orsay est toujours sans nouvelles des deux Français disparus le 4 avril à Abidjan alors que la ville était en proie à de violents combats entre fidèles du président sortant Laurent Gbagbo et partisans d'Alassane Ouattara, indique mercredi le quotidien Le Télégramme.

Parmi les personnes enlevées se trouvent Stéphane Frantz di Rippel, le directeur de l'hôtel Novotel et ancien responsable du Mercure-Sarakawa de Lomé au Togo. L'autre Français est un chef d'entreprise, Yves Lambelin.

Au Quai d'Orsay, le dossier est toujours ouvert affirme-t-on aujourd'hui. Et il le restera tant que les auteurs du rapt -quelqu'en soit son issue-  ne seront pas identifiés et poursuivis.

Sur le terrain l'action est double.
Les forces de l'ONUCI poursuivent leurs opérations de ratissage, mettant malheureusement à jour des charniers. L'enquête judiciaire se poursuit dans le même temps. Un juge d'instruction français est en relation étroite avec la Côte d'Ivoire pour y mener les investigations nécessaires à l'éclatement de la vérité.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

En 2030, on y verra beaucoup plus clair

Développement

Le Togo a annoncé en juin dernier vouloir se doter d’une stratégie d’électrification ambitieuse.

Le paiement mobile représente un axe de croissance

Tech & Web

La banque mobile et les applications de paiement ont fait une timide apparition au Togo ces dernières années. Mais tout devrait s'accélérer. 

La directrice des Peace Corps reçoit Frédéric Hegbe

Coopération

L’ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frédéric Edem Hegbe, s’est entretenu mercredi avec la directrice nationale des Peace Corps, Joséphine K. Olsen.

Le gouvernement poursuit son programme de forages

Développement

12% de la population n’a toujours pas accès à l’eau potable. Un chiffre divisé par deux en dix ans.