Un nouveau pas vers une adhésion du Togo au Commonwealth

19/06/2017
Un nouveau pas vers une adhésion du Togo au Commonwealth

La reine Elisabeth II et le prince Phillip

‘Dans un souci de diversification des partenariats’, le Togo envisage d’adhérer au Commonwealth.

Cette organisation réunit principalement les Etats issus de l'ancien empire colonial britannique. Mais des pays anciennement francophones comme le Rwanda ou lusophones comme le Mozambique sont devenus membres.

Le Togo souhaite donc à son tour y adhérer. Le processus est complexe. Une première mission d’évaluation s’était rendue à Lomé en février pour une première prise de contact.

Un seconde vient d’achever une visite de 4 jours à Lomé afin d’y rencontrer les officiels et faire le tour des administrations.

Les responsables du Commonwealth ne pas familiers du fonctionnement de l’Etat dans les pays francophones. Ils doivent comprendre, analyser se faire une meilleure idée avant de recommander quoi que ce soit.

Le ministre des affaires étrangères, Robert Dussey, a rencontré la délégation avant son départ. Les experts se sont déclarés satisfaits précisant que ‘le Togo était sur la bonne voie’.

Deux pays africains partiellement francophones sont membres du Commonwealth, le Cameroun et le Rwanda.

Si le Togo passe les tests avec succès, il sera placé sous l’autorité de la reine d’Angleterre Elizabeth II.

Ce rapprochement éventuel avec le monde anglophone n’a pas de signification politique, mais juste la volonté de diversifier les relations économiques.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Partage des ressources

Coopération

L’Autorité du bassin du Mono (ABM) tient depuis vendredi à Lomé sa session ministérielle.

En toute amitié

Sport

Les Eperviers se rendront au mois d’octobre en Russie pour rencontrer en match amical l’Iran (5 octobre).

Un moyen efficace de combattre le paludisme

Santé

La campagne de distribution de moustiquaires imprégnées a débuté jeudi à Notsé.

Armes retrouvées à Sokodé

Faits divers

Lors de la manifestation organisée le 19 août par le PNP (opposition) à Sokodé, des armes avaient été volées dans le commissariat avant qu’il ne soit la proie des flammes.