Un partenariat franc et décomplexé

16/11/2012
Un partenariat franc et décomplexé

Le Togo et l’Allemagne ont signé jeudi à Lomé un accord de coopération économique et technique portant sur plus de 27 millions d’euros. Trois secteurs prioritaires ont été identifiés par les deux parties, la 

formation technique et professionnelle et l’emploi des jeunes, le Développement rural, y compris l’agriculture et la gouvernance/Décentralisation.

S’exprimant lors de la cérémonie, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Elliott Ohin, a souligné que ces accords marquaient la nouvelle dynamique voulue par le Togo et l’Allemagne. Et M. Ohin d’évoquer un « partenariat franc et décomplexé, solidaire et qui prend en compte les réalités togolaises »

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’Economie et des Finances, Adji Otéth Ayassor, et de Joseph Weiss, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo.

Voici l’intervention d’Elliott Ohin

C’est pour moi un réel plaisir de saisir l’occasion de cette cérémonie de signature de deux accords de coopération financière et technique pour exprimer, une fois de plus, tout l’attachement de mon pays à la coopération bilatérale avec la République Fédérale d’Allemagne, un partenaire stratégique et sûr.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur, 

Les liens qui unissent le Togo et la République Fédérale d’Allemagne sont séculaires et plongent leurs racines dans le passé colonial. Permettez-moi, de rappeler ici que le Togo fut la colonie modèle allemande, la « MusterKolonie » qui a acquis rapidement son autonomie financière en posant les bases d’un essor économique prometteur. J’en énumérerai à titre d’exemple :

- Le premier wharf de Lomé inauguré dès 1904, d’où partent trois lignes de chemin de fer, la ligne des cocotiers sur la côte, vers Aného ; la ligne du café et du cacao, vers Kpalimé ; la ligne du coton vers le nord ;

- En 1906, le Togoland équilibre son budget grâce à l’exportation de palmistes et d’huile de palmes et fait une extension considérable de plantations de tecks, de cacao et de cocotiers ; 

- La scolarisation de la population est assurée par des missions protestantes et catholiques, d’abord en langue allemande puis en éwé. 

Nous pouvons encore ici et là nous souvenir de l’héritage de cette période, notamment le cimetière allemand mais surtout cette belle bâtisse qui abrite la présente cérémonie, symbole vivant à l’image des liens qui unissent nos deux pays et qui résiste fermement au défi du temps.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur, 

Ces liens que je me fais l’honneur de rappeler ont été durement affectés par la longue crise sociopolitique qu’a connue le Togo dans les années 90.

Cependant grâce à la signature en 2006 de l’APG et sa mise en œuvre, à l’organisation réussie et reconnue par tous des élections législatives de 2007, de la présidentielle de 2010 sanctionnée par la formation d’un Gouvernement d’ouverture suite à l’accord historique intervenu entre le parti présidentiel et l’Union des Forces de Changement (UFC), les relations se sont progressivement réchauffées entre nos deux pays.

Je voudrais exprimer à tous ceux qui ont contribué à la reprise effective de la coopération entre nos deux pays notre profonde gratitude.

Monsieur l’Ambassadeur, 

Vous êtes un acteur privilégié de la consolidation et du raffermissement de ces liens de coopération entre nos deux pays et nous vous en sommes infiniment gré.

Mesdames et Messieurs

Il y a moins d’un an, dans cette même salle, les 5 et 6 décembre 2011, le Ministre Fédéral de la Coopération Economique et du Développement, Monsieur Dirk NIEBEL, officialisait la reprise effective de cette coopération. Le Togo ainsi venait de retrouver sa place de choix parmi les partenaires de l’Allemagne.

Les négociations intergouvernementales qui s’en sont suivies ont été pour les deux Parties, des occasions d’échanges fructueux qui ont permis de déterminer ensemble et de commun accord les axes et les domaines d’action :

- la Formation technique et professionnelle et l’emploi des jeunes ;

- le Développement rural, y compris l’agriculture ;

- la Gouvernance/Décentralisation.

Les projets d’accords qui découlent de ces concertations reflètent de la nouvelle dynamique voulue par le Togo et l’Allemagne et qui se résume en: 

- un partenariat franc et décomplexé,

- un partenariat d’égal à égal, 

- un partenariat solidaire,

- un partenariat qui s’inspire de valeurs universelles partagées,  mais aussi et surtout,

- un partenariat qui prend en compte les réalités togolaises et se base sur la politique nationale de développement.

Aussi, le Gouvernement allemand s’engage t-il à octroyer au Gouvernement togolais pour la période 2012-2013, une enveloppe de vingt-sept millions dix mille sept-cent quatre-vingt douze euros soixante quatorze (27 010 792,74€) pour des projets/programmes de coopération technique et financière soit environ dix-sept milliards sept cent dix-sept millions huit cent quatre-vingt-onze mille cinq cent soixante-trois francs CFA (17 717 891 563 F CFA).

Mesdames et Messieurs, 

L’accord de coopération technique que nous venons de signer va permettre à mon pays de démarrer des programmes et projets porteurs de développement des trois axes que je viens de mentionner et qui cadrent parfaitement avec la Stratégie nationale de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), à hauteur de 12 millions d’euros soit sept milliards huit cent soixante-onze millions quatre cent soixante-douze mille francs CFA (7 871 472 000 F CFA).

Dans la même optique, mon collègue de l’Economie et des Finances vient également de signer un accord de coopération financière qui octroie une enveloppe financière d’un montant total de quinze millions dix-mille sept-cent quatre-vingt-douze euros soixante-quatorze (15 010 792,74€) soit environ neuf milliards huit cent quarante-six millions quatre cent dix-neuf mille cinq cent soixante-trois francs CFA (9 846 419 563F CFA) pour des projets similaires. 

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Je voudrais donc vous rassurer que le Gouvernement togolais est conscient des défis qu’il a à relever et s’y attèle en érigeant le dialogue et la concertation en mode de gestion politique.

En effet, le développement et le bien-être voulu pour tous les Togolais ne peuvent  intervenir que dans un climat politique et social apaisé.

C’est pourquoi, fort de votre appui et de celui des autres partenaires techniques, le Gouvernement ne cesse de promouvoir le dialogue tout en prenant en compte les aspirations profondes des populations. Aussi, avançons-nous résolument sur le terrain des réformes, par un dialogue inclusif.

Le moment est donc propice pour les investissements au Togo. C’est pourquoi, je saisis cette occasion pour lancer un appel, à travers vous, aux investisseurs allemands et à ceux qui hésitent encore à venir investir au Togo à l’instar de la Société Heidelbergcement.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur, 

Je voudrais, pour terminer, vous prier au nom du Président de la République Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, de bien vouloir transmettre au Gouvernement allemand la profonde gratitude et les vifs remerciements du Gouvernement et du peuple togolais pour cette nouvelle et importante contribution au développement économique et social du Togo.

Vive l’amitié entre les peuples allemands et togolais !

Vive la Coopération germano-togolaise !

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

La CAN débute à Niamey

Sport

La 3Coupe d’Afrique des Nations de Maracaña se déroule du 17 au 22 septembre à Niamey (Niger). Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Niger et Togo sont présents.

Opération commando contre un bus en provenance du Mali

Faits divers

Cinq individus circulant à moto et armés de fusils d’assaut de type AK 47 ont braqué  dimanche un autocar sur la nationale N°1.

Viviane Van Steirteghem s’en va mais la coopération demeure

Coopération

Après le ministre des Affaires étrangères la semaine dernière, Viviane Van Steirteghem, la représentante de l’UNICEF au Togo, est allé faire ses adieux lundi au Premier ministre.

Défaite du Togo

Sport

Les Guinéens se sont imposés dimanche à Casablanca face aux Togolais (1-0) lors du dernier tour aller des éliminatoires de la CAN 2015 des moins de 17 ans dont la phase finale se déroulera au Niger.