Un plan stratégique pour le Conseil de l’entente

17/12/2012
Un plan stratégique pour le Conseil de l’entente

Le sommet du Conseil de l’entente s’est achevé lundi à Niamey (Niger). Au terme d’une journée de discussion marathon, les chefs d’Etat des pays membres ont adopté le plan stratégique 2013-2016 dont la philosophie repose sur une redynamisation de cette organisation régionale composée du Togo, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Niger.

Toutefois, les cinq présidents présents à Niamey, dont Faure Gnassingbé, ont tenu à signaler que le Conseil de l’entente n’avait pas pour vocation de se substituer aux Instituions déjà existantes comme l’UEMOA et la Cédéao. Une façon de ménager les susceptibilités régionales.

Alassane Ouattara (gauche) et Faure Gnassingbé lundi à Niamey

Les participants ont longuement évoqué la crise au Mali.

Le président de l’Union africaine, Thomas Boni Yahi a demandé à Faure Gnassingbé de peser de tout son poids pour faire adopter la résolution internationale permettant l’envoi d’une force militaire dans ce pays. Le Togo est membre non-permanent du Conseil de sécurité de l'ONU.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Administration bien plus rapide

Tech & Web

Le président Faure Gnassingbé a inauguré lundi le réseau e-gouvernement. 560 administrations sont reliées entre-elle par fibre optique.

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.