Un plan stratégique pour le Conseil de l’entente

17/12/2012
Un plan stratégique pour le Conseil de l’entente

Le sommet du Conseil de l’entente s’est achevé lundi à Niamey (Niger). Au terme d’une journée de discussion marathon, les chefs d’Etat des pays membres ont adopté le plan stratégique 2013-2016 dont la philosophie repose sur une redynamisation de cette organisation régionale composée du Togo, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Niger.

Toutefois, les cinq présidents présents à Niamey, dont Faure Gnassingbé, ont tenu à signaler que le Conseil de l’entente n’avait pas pour vocation de se substituer aux Instituions déjà existantes comme l’UEMOA et la Cédéao. Une façon de ménager les susceptibilités régionales.

Alassane Ouattara (gauche) et Faure Gnassingbé lundi à Niamey

Les participants ont longuement évoqué la crise au Mali.

Le président de l’Union africaine, Thomas Boni Yahi a demandé à Faure Gnassingbé de peser de tout son poids pour faire adopter la résolution internationale permettant l’envoi d’une force militaire dans ce pays. Le Togo est membre non-permanent du Conseil de sécurité de l'ONU.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Police citoyenne

Coopération

Les bonnes pratiques en matière policière mettent du temps à s’acquérir. L'UE assiste les fonctionnaires leur permettant de bénéficier d'une formation continue.

Corridor à risques pour les enfants

Coopération

L'UE veut protéger les enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos. Le Togo est directement concerné. 

L'humain au coeur de l'action

Développement

Depuis près de 40 ans, le Togolais Julien Nyuiadzi consacre son énergie au développement agricole de son pays en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

Libération de sept des huit étudiants de l'UL

Justice

La justice a ordonné lundi soir la libération de sept des huit étudiants détenus depuis la semaine dernière à la suite de manifestations sur le campus de l'université de Lomé.