Une année d'audace diplomatique

29/12/2017
Une année d'audace diplomatique

Robert Dussey

2017 a été une année de pragmatisme, d’audace diplomatique, très riche en résultats, a confié vendredi Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères.

‘La vision du chef de l’Etat est de faire du Togo un pays actif dans le concert des nations et dans les décisions du monde à travers des actions résolues et courageuses’, explique-t-il dans l’entretien qui suit.

Republicoftogo.com : Quels sont les faits saillants de la politique étrangère togolaise en cette fin d’année ?

Robert Dussey : L’année diplomatique s’est illustrée par l’élection de Faure Gnassingbé à la présidence de la Cédéao. L’occasion de renforcer l’intégration régionale en facilitant la circulation des biens et des personnes. Le Togo s’est engagé à trouver une issue à plusieurs crises qui secouent la région, notamment en Guinée Bissau.

Le Togo préside également le Conseil de l’Entente qui est une organisation en pleine réorganisation pour davantage d’efficacité.

Notre pays est aussi très engagé dans la diplomatie économique. C’est très important pour assurer le développement et garantir la croissance. A cet égard, le ‘Printemps de la coopération Togo-Allemagne’, organisé chaque année à Lomé, est un temps fort pour les échanges économiques.

Cet événement marque le renforcement du lien historique entre le Togo et l’Allemagne.

Afin de promouvoir les échanges politiques et développer les relations économiques, le président Faure Gnassingbé a effectué cette année de nombreuses visites à l’étranger. On peut citer la Zambie, le Rwanda, l’Egypte, l’Ethiopie et le Nigéria. Il a participé à plusieurs conférences internationales comme le sommet Afrique-France à Bamako et le sommet Europe-Union africaine à Abidjan.

S’agissant de la lutte contre le terrorisme, le chef de l’Etat a participé activement à Ryad au sommet islamo-américain, avec le lancement d’un centre mondial de lutte contre le terrorisme.

Republicoftogo.com : La crise politique que traverse le Togo a-t-elle été préjudiciable à la politique étrangère de votre pays ?

Robert Dussey : Le Togo a traversé des moments difficiles ces derniers mois, comme beaucoup d'autres pays. Heureusement, l’une des plus grandes richesses humaines et sociales de notre nation est le dialogue. Il doit primer aujourd’hui pour une solution pacifique et consensuelle.

Sur le plan de la coopération bilatérale, tout va bien et chacun joue parfaitement son rôle. La Chine, l’Allemagne, la France, les USA, le Japon, l’Inde, l’Egypte, la Corée du sud appuient le Togo dans des domaines variés tels que le commerce, l’éducation, la santé, la décentralisation, la formation professionnelle, la protection civile, les transports, les droits de l’homme, le secteur privé, la société civile, etc.

La bonne santé de la coopération bilatérale s’est traduite par plusieurs projets de développement. 

Avec l’UE, l’UA, l’ONU, la BAD, le FMI, la Banque Mondiale, c’est une excellente coopération !

Aucun programme n’a été remis en cause en raison des récents évènements.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Jody Olsen n'est pas une inconnue à Lomé

Coopération

Jody Olsen a été nommé début janvier directrice générale des Peace Corps, les volontaires du Corps de la paix.

Les touristes en quête d'authenticité

Tourisme

L’Agence égyptienne de partenariat pour le développement organise depuis le début de la semaine au Caire un atelier de formation sur l’écotourisme.

Le PNUD offre de la mobilité au HCRRUN

Coopération

Des véhicules 4X4 viennent d'être offerts au Haut Commissariat pour faciliter le processus d'indemnisation. 

Semences israéliennes pour tomates togolaises

Coopération

Le Togo et Israël renforcement leur coopération dans la recherche agricole. Les tests sur la tomate s'annonce très encourageants.