Une attaque odieuse

03/03/2014
Une attaque odieuse

Le ville de Kunming, lieu de l'attaque

La police chinoise a arrêté trois suspects après le massacre de Kunming (au moins 29 morts), a annoncé lundi l'agence Chine Nouvelle. Les séparatistes ouïghours sont pointés du doigt par Pékin.

Trois personnes suspectées d'avoir perpétré samedi soir un massacre au couteau dans la gare de Kunming (sud-ouest de la Chine) ont été arrêtées, a annoncé lundi l'agence Chine Nouvelle.

Au total, le "commando terroriste", auteur de la tuerie ayant fait au moins 29 morts, comptait huit membres, a ajouté l'agence officielle, citant le ministère de la Sécurité publique.

Quatre d'entre eux ont été abattus par la police et une femme blessée a été arrêtée sur les lieux de l'attaque, selon l'agence qui a précisé que le meneur avait été identifié comme Abdurehim Kurban.

Cette attaque a été qualifiée de "11 septembre chinois" par les médias. Elle a été attribuée par Pékin à des séparatistes de la région du Xinjiang (nord-ouest), qui abrite la minorité musulmane turcophone des Ouïghours.

Lundi, le président du Togo, Faure Gnassingbé, a adressé ses condoléances à son homologue chinois Xi Jingping. Dans son message, il condamne une ‘attaque odieuse que rien ne saurait justifier’.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Promouvoir la disponibilité de la fibre en accès libre

Tech & Web

Au moment où les autorités togolaises mettent le paquet pour développer la fibre, des experts internationaux douchent les ambitions du pays.

Lutte régionale contre le banditisme et le terrorisme

Coopération

Plus de 200 individus soupçonnés de banditisme et d’activités terroristes ont été arrêtées lors d'une opération de sécurité régionale.

La monnaie unique est sur les rails

Cédéao

Jean-Claude Brou, le nouveau président de la Commission de la Cédéao, a présenté devant les membres du Parlement de l’organisation son plan stratégique.

Prochaine mise en œuvre du WACA

Environnement

La Banque mondiale a annoncé en avril dernier une aide de plus de 50 millions de dollars sous forme de prêt et de don pour aider le Togo à lutter contre l’érosion côtière.