Une coopération décomplexée

24/05/2012
Une coopération décomplexée

Une mission allemande du ministère de la Coopération est actuellement au Togo pour examiner avec les autorités la meilleure façon d’utiliser les 27 millions d’euros accordés récemment par Berlin au titre de l’aide bilatérale pour les deux prochaines années. 

Nadja Bleiber (photo), chef de la mission, explique, dans l’entretien qui suit, que les deux pays entendent mettre en œuvre une coopération moderne et innovante.

Republicoftogo.com: Quelle est la nature de la mission que vous conduisez ici ?

Nadja Bleiber : En décembre 2011, notre ministre de la Coopération économique et du Développement a effectué une visite au Togo au cours de laquelle il a fixé les bases de la coopération renouvelée entre le Togo et l'Allemagne. Trois axes, d’un commun accord, ont été retenus,  la formation technique et professionnelle et l'emploi des jeunes, le développement rural et y compris l'agriculture et la bonne gouvernance et la décentralisation. 

Notre mission actuelle à Lomé consiste désormais à préparer les grandes lignes du traité qui sera probablement signé entre les deux pays fin juin. Ce traité contiendra toutes les mesures et toutes initiatives retenues après discussions.

Une autre mission allemande se rendra dans le courant du mois de juin au Togo pour finaliser les détails.

Un point très important à signaler, les 27 millions d’euros sont disponibles ; il reste maintenant à allouer ces fonds en fonction des différents pôles de coopération pour les deux années à venir.

Si le bilan est satisfaisant, il n’est pas impossible que l’Allemagne se réengage à nouveau.

Republicoftogo.com: Cet accord marque le grand retour de l’Allemagne au Togo après des années de relations passablement mauvaises

Nadja Bleiber : Oui et c’est avec d'autant plus de plaisir que nous revenons aujourd'hui dans le pays.

Nous tenons à féliciter le gouvernement togolais pour les efforts déployés afin de parvenir à la stabilité politique, la démocratie et la relance économique et qui ont permis la reprise de cette coopération. 

A Berlin, nous concevons cette coopération bilatérale dans une optique nouvelle. Elle doit être moderne ambitieuse, innovante et menée sur un pied d’égalité.

C’est important car le Togo fait encore face à de très nombreux challenges. Il fait face à des défis importants.

En 2015, il n'aura probablement atteint que deux des huit objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ; celui sur l'éducation pour tous et la lutte contre le sida. 

Or toute la philosophie de notre coopération est d’aider à atteindre les autres OMD.

Je voudrais donc encourager le Togo à maintenir le cap et à redoubler les efforts pour lutter contre la pauvreté, améliorer la bonne gouvernance, lutter contre la corruption et mettre en oeuvre les réformes structurelles encore à réaliser. 

L'Allemagne est prêt à soutenir le Togo dans cet effort et nous appelons toutes les forces politiques, y compris la société civile et le secteur privé et les partenaires au développement à s'associer étroitement pour atteindre ces objectifs.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Au Maroc, Agadazi explique comment le Togo combat la pauvreté

Développement

Lutter contre la pauvreté est a priorité des priorités pour le gouvernement. De nombreuses initiatives ont vu le jour.

L'AIBA veut populariser la boxe au Togo

Sport

L’International boxing association (AIBA) a lancé vendredi l’année de la boxe en Afrique destinée à promouvoir cette discipline sur le continent.

Une justice en mouvement

Justice

Une étude réalisée par Afrobaromètre révèle que dans la plupart des pays africains, des obstacles majeurs entravent encore l'accès des citoyens à la justice.

Match amical finalement confirmé

Sport

Après avoir démenti il y a quelques jours une rencontre amicale contre le Togo, la Fédération de football du Nigeria a finalement confirmé ce rendez-vous.