« Une élection dans la sérénité et la paix »

18/08/2009
« Une élection dans la sérénité et la paix »

La campagne pour l'élection présidentielle du 30 août au Gabon s'ouvre samedi sur fond d'appels au report du vote de plusieurs des 23 candidats en lice pour succéder à Omar Bongo, décédé après 41 ans au pouvoir. Son fils, Ali Ben Bongo, fait partie des favoris. Avant même cette ouverture officielle, la plupart des poids lourds du scrutin ont multiplié les meetings à Libreville et à l'intérieur du pays.

Le résultat sera "serré", prédit une source proche de la présidence, qui n'exclut pas des alliances entre certains présidentiables d'ici au 30 août.Pour l'ambassadeur du Gabon au Togo, Joseph Obiang-Ndoutoumé (photo), le scrutin sera peut être « serré », mais, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse tenue vendredi à Lomé, « Tout est mis au point pour que l'élection présidentielle au Gabon se déroule dans la sérénité et la paix ».

Selon le diplomate, plus de trois cent ressortissants gabonais résidant au Togo devront voter dans les locaux de l'ambassade.

« Les urnes, les bulletins de vote et la liste électorale seront acheminés vers Lomé la semaine prochaine » a indiqué Joseph Obiang-Ndoutoumé.

Il a saisi l'occasion de la rencontre avec les médias pour saluer « les excellentes relations d'amitié et de solidarité qui existent entre le Togo et le Gabon ».

Il a invité les Gabonais vivant au Togo à avoir un comportement « exemplaire ».

En début de semaine, la ministre gabonaise de la Communication, Laure Gondgout, de passage à Lomé, avait souhaité une couverture objective de l'élection présidentielle au Gabon par les médias africains et internationaux.

Ali Bongo Ondimba a été déchargé vendredi de ses fonctions de ministre de la Défense.

"Pour faire bonne mesure et mettre l'ensemble des candidats sur un (...) pied d'égalité, j'ai tenu à ce que ceux d'entre eux anciennement membres du gouvernement de la République soient déchargés de leurs fonctions", a déclaré la présidente Rose Francine Rogombé dans un message à la Nation diffusé vendredi soir par la télévision publique RTG1.

Mme Rogombé n'a pas cité de nom, mais le seul candidat jusqu'alors membre du gouvernement était Ali Bongo, ministre de la Défense sans discontinuer depuis 1999 et investi par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Togolais veulent encore plus de débit

Tech & Web

L’édition 2016 du Forum national sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) au Togo se déroule depuis mercredi à Lomé.

L’urgence n’attend pas

Développement

22 localités vont bénéficier d'équipements publics grâce au financement assuré par le Programme d’urgence de développement communautaire.

L'Allemagne appuie le système de santé

Santé

L'Allemagne va aider le Togo à améliorer sa stratégie de planification familiale et de promotion des droits sexuels et reproductifs.

Méningite : il n’y a pas de fatalité

Santé

La 13e  réunion annuelle sur la surveillance, la préparation et la réponse aux épidémies de méningite en Afrique s’est ouverte lundi à Lomé.