Une longue nuit s'annonce au Togo

04/11/2008
Une longue nuit s'annonce au Togo

Les milieux officiels au Togo sont convaincus que les liens étroits avec les Etats-Unis vont se maintenir quel que soit le futur locataire de la Maison Blanche. Mais beaucoup de gens ordinaires disent préférer Barack Obama à John McCain. "Tout le monde préfère" le démocrate Obama, assure Koffi, un revendeur au grand marché de Lomé.

"Je vous le dis: l'écrasante majorité des Togolais est pour Obama. Ils pensent qu'il est proche d'eux parce qu'il est noir, de souche africaine, et qu'il comprend les concepts de justice et d'égalité", explique-t-il.Mais des responsables qui ont demandé l'anonymat, craignant d'être taxés d'ingérence dans les affaires intérieures américaines, se montrent plus prudents.

L'un d'eux relève que les autorités "savent comment fonctionne la politique américaine et pensent que les relations étroites avec Washington vont se maintenir quel que soit le futur occupant de la Maison Blanche".

De nombreux Togolais vont suivre dans la nuit de mardi à mercredi les soirées spéciales organisées par les chaînes américaines. Plusieurs bars à Lomé ont installé des écrans géants où seront retransmis en direct les programme par satellite. Et les cybercafés de Lomé risquent d'être pris d'assaut par tous ceux qui veulent connaître en temps réel le dépouillement et le nom du prochain président américain.

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.