Une nouvelle approche de la diplomatie

15/03/2012
Une nouvelle approche de la diplomatie

La politique étrangère togolaise conserve ses fondamentaux, mais entend évoluer de manière pragmatique. C’est, en substance, ce qu’a expliqué Elliott Ohin (photo), le ministre des Affaires étrangères, lors du conseil des ministres qui s’est tenu mercredi.

Il s’agit désormais d’avoir une approche au service du développement.

« Les nouveaux enjeux du développement du pays, doivent nous conduire à réorienter notre diplomatie vers la recherche des partenaires prêts à accompagner le Togo dans son processus de reconstruction et de développement », a souligné M. Ohin lors de sa communication.

En clair, la multiplication des contacts diplomatiques, n’est pas nécessairement un gage d’efficacité. Mieux vaut se concentrer sur des partenaires qui, au delà de la diplomatie, pourront également proposer une aide bilatérale et susciter l’intérêt des investisseurs publics et privés.

Il est entendu que les diplomates en poste à l’étranger, en plus de leur activité traditionnelle, auront l’obligation de se muer en VRP pour promouvoir les opportunités d’affaires. 

Le Togo a déjà amorcé cette stratégie en renforçant le dialogue avec des pays comme la Chine, l’Inde et le Japon. Cette approche pragmatique devrait cibler de nouvelles zones de prospérité dans le Monde arabe et en Asie.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

PPAAO : nouvel appui de la Banque mondiale

Coopération

La Banque mondiale a accordé un financement additionnel pour l'amélioration de la productivité agricole au Togo.

L'heure est à la clarification

Social

Les employeurs rechignent à offrir à leur personnel une protection sociale digne de ce nom. Pourtant les textes sont précis.

Fraude avérée selon la FTF

Sport

En mai dernier, un match de D1 opposant Gbikinti de Bassar et Maranatha s’était soldé sur un score de 11 à 0 !

Agriculture : le FIDA en première ligne

Coopération

Le FIDA pourrait jouer un rôle central dans la relance du secteur agricole, estime le secrétaire d’Etat adjoint américain au Trésor.