Une plus grande implication de la diaspora

01/05/2008
Une plus grande implication de la diaspora

Les Togolais vivant à Ottawa et dans sa région ont fêté le 27 avril lors d'une soirée à l'église St. Jean Bosco de Gatineau, animée par le groupe folklorique de Toronto, Association Culturelle des Togolais de l'Ontario (ACTO). Etaient présents des ambassadeurs des pays amis : Angola, Bénin, Burundi, Cameroun, Madagascar, Niger et Tanzanie.

Un débat s'est déroulé autour du thème : Apports et contributions de la diaspora au développement socio-économique du Togo. Pierre Adjete et Alexis Ajavon, sous l'égide du Professeur Yao Assogba (Professeur titulaire à l'Université de Québec en Outaouais – UQO, en ont été les modérateurs.

Le représentant du Togo au Canada, Bawou Amelete (photo), a souligné lors de la soirée « que des impulsions nouvelles sont insufflées à notre diplomatie en vue de l'orienter davantage vers la promotion économique de notre pays et vers une plus grande implication de la diaspora dans le processus de développement du Togo ».

Voici l'intégralité de l'intervention de l'ambassadeur du Togo.

Avant de m'adresser à vous, chers compatriotes, permettez-moi de dire quelques mots à nos amis, frères et sŒurs qui nous ont fait l'honneur de se joindre à nous ce soir.

Chers frères et sŒurs d'Afrique ici présents et chers amis canadiens et québécois, le 27 Avril, Fête nationale du TOGO, est pour nous, un jour de la célébration de la liberté, de la patrie, de l'amitié et de la fraternité, et votre présence ici avec nous, nous réjoui et nous honore.

Votre présence est le témoignage de l'amitié profonde et indéfectible qui unit nos pays et nos peuples.

Mes chers compatriotes,

Mon épouse et moi-même ainsi que tout le personnel de notre mission diplomatique avons ce soir, pour la première fois, le plaisir d'être parmi vous pour célébrer notre fête nationale.

Nous sommes très sensibles au fait que vous ayez répondu nombreux à cette invitation et je tiens à remercier chaleureusement tout le monde et surtout vous qui êtes venus de TORONTO après quatre heures de route.

Je tiens également à exprimer mes plus vifs remerciements et ma gratitude à tous ceux qui ont bien voulu participer à l'organisation de cette soirée. La liste serait longue si je me mettais à les citer tous mais je voudrais leur dire qu'ils ont largement contribué à faire de cette manifestation un moment agréable et amical.

Maintenant chers compatriotes je vais m'adresser spécialement à vous en vous délivrant le contenu du message que le Président de la République a bien voulu adresser à la Diaspora togolaise en cette occasion de la célébration de notre Fête nationale.

*****La commémoration de l'indépendance du Togo constitue un moment privilégié de l'histoire de notre pays.

Un moment privilégié parce qu'elle convie la Nation Togolaise à entretenir la flamme du patriotisme indispensable à sa cohésion et à son développement économique.

Un moment privilégié également parce qu'elle nous permet de marquer un arrêt pour procéder à l'évaluation de nos actions et pour définir de nouvelles perspectives.

A cet égard, la tenue des élections législatives du 14 octobre 2007 qui a permis de clore les consultations officielles entamées le 14 avril 2004 avec les 22 engagements pris par le Gouvernement au titre de l'article 96 de l'Accord de Cotonou avec l'Union Européenne, constitue un nouveau départ. Mais le dialogue se poursuivra, conformément à l'esprit et à la lettre de l'Accord Politique Globale (APG) notamment dans la nouvelle structure qui sera mise en place, le CPDC (Cadre Permanent du Dialogue et de Concertation).

Nos échecs et nos succès doivent nous engager résolument sur la voie du progrès.

Aujourd'hui, les objectifs affichés pour asseoir une politique de développement socio-économique concernent :

- la bonne gouvernance ;

- la réforme du système judiciaire ;

- la fin de l'impunité ;

- le respect des droits de l'homme.

Des avancées notables ont été enregistrées dans la mise en Œuvre du processus. Il s'agit en particulier de :

- l'adaptation de la législation togolaise aux instruments internationaux relatifs aux droits de l'homme ;

- la recomposition et le renforcement du mandat et des moyens d'action de la Commission Nationale des Droits de l'Homme et de la Haute Autorité de l'Audiovisuel et de la Communication ;

- et la création en 2005 du Haut Commissariat pour les Rapatriés et à l'Action Humanitaire qui s'attèle à parachever le retour et la réconciliation des personnes déplacées.

Le lancement, le 15 avril 2008, des Consultations Nationales en appui au processus « Vérité, Justice, Réconciliation » témoigne de notre volonté de poursuivre avec détermination la nouvelle politique de réconciliation.

Les consultations nationales qui répondent aux préoccupations du Point 2.2.2 de l'Accord Politique Global (APG) signé le 20 août 2006 à Ouagadougou par toute la classe politique, ont pour objectif la création d'une Commission « Vérité, Justice et Réconciliation » en vue d'élucider les actes de violence à caractère politique commis par le passé et proposer les mesures de réparation, d'apaisement et de réconciliation nationale.

Au bout de ce processus, nous avons l'intime conviction que chaque Togolaise et chaque Togolais où qu'il soit, aura conforté son engagement à Œuvrer au succès de la lutte contre la violence politique , contre toutes les formes d'intolérance et contre l'impunité.

En tout état de cause, le Gouvernement continuera de prendre des mesures pour la poursuite des reformes constitutionnelles et institutionnelles nécessaires à la consolidation de la démocratie, de l'Etat de droit et de la bonne gouvernance, conformément à l'Accord Politique Globale du 20 Août 2006.

Et comme la démocratie ne peut prendre essor dans la pauvreté et le sous-développement, il est impérieux que non seulement les partenaires au développement du Togo l'accompagnent dans sa quête du développement. Il est impérieux aussi que la diaspora togolaise puisse mieux s'organiser, mieux se structurer afin de devenir un véritable acteur de réconciliation entre tous les fils et filles du Togo et de promotion du développement économique et social.

C'est dans cette optique que des impulsions nouvelles sont insufflées à notre diplomatie en vue de l'orienter davantage vers la promotion économique de notre pays et vers une plus grande implication de la diaspora dans le processus de développement du Togo. A cet égard, le Gouvernement Togolais reste disposé à recueillir toutes les suggestions de la Diaspora tendant à conforter les programmes de développement.

Puisse la commémoration du 48ème anniversaire de l'accession du Togo à la souveraineté internationale contribuer à la consolidation de l'unité nationale et au renforcement du sens du patriotisme des Togolaises et des Togolais.*****

Sur ce, je voudrais vous convier à lever votre verre,

À la coopération Internationale

À la fraternité et la solidarité africaine

À l'amitié Canado-Togolaise

Vive le TOGO

 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Echange de bons procédés

Union Africaine

Les grandes manœuvres ont débuté pour l’obtention des postes de prestige à l’Union africaine.

Les inégalités entre les genres coûtent une fortune à l'Afrique

Développement

L’édition 2016 du rapport sur le développement humain en Afrique, réalisé par le PNUD, a été présentée lundi à Lomé.

L'engagement des Togolais de l'extérieur

Diaspora

Un membre de la Diaspora a annoncé son intention de créer une institution de micro finance pour venir en aide aux plus démunis.

Promotion de la culture Tem

Culture

Le festival international des musiques et danses traditionnelles TEM Festekpe aura lieu 9 au 11 décembre  à Sokodé.