Visite de travail du général Titikpina en Chine

05/12/2012
Visite de travail du général Titikpina en Chine

Le chef d’Etat-major des Forces armées togolaises (FAT), le général Mohamed Titikpina,effectue depuis mardi une visite de travail à Pékin au cours de laquelle il a rencontré le ministre chinois de la Défense, Liang Guanglie.

Les deux hommes ont vanté la coopération bilatérale dans les domaines politiques, économiques et militaires. Ce dernier secteur devrait bénéficier d’une nouvelle dynamique avec de la formation et la fourniture d’équipements et de technologie.

Mardi, le chef des FAT s’était entretenu son homologue Fang Fenghui. M. Titikpina séjourne une semaine en Chine à l’invitation des autorités.

Les liens entre le Togo et la Chine sont étroits. De nombreux officiers avaient été formés, à l’époque du président Gnassingbé Eyadema, dans les écoles de guerre chinoises.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Comment Berlin revient en Afrique

Diplomatie

Il est paru. Le deuxième numéro de DiploMag, le trimestriel d’information du ministère des Affaires étrangères consacre un dossier à la coopération germano-togolaise et à la nouvelle stratégie de Berlin sur le continent africain.

Togo Cellulaire se charge de tout !

Tech & Web

Togo Cellulaire, premier opérateur mobile au Togo, a lancé mercredi ‘Recharge-moi’, un service qui permet aux clients de recharger à partir de leur numéro, le compte d’un autre abonné, autrement dit de lui fournir du crédit à partir d’une carte prépayée.

La propreté est de retour

Coopération

Dans le cadre de son soutien aux activités visant à faire de Lomé une ville plus propre, l’Ambassade des Etats-Unis, sur financement du Corps des ingénieurs de l’armée américaine (USACE), a accordé une subvention de 175.190 dollars pour la construction d’un centre de collecte et de transfert de déchets ménagers à Aflao-Sagbado (Lomé.) 

Explosion de la presse en ligne

Médias

Coûts de fabrication élevés, problèmes de distribution, diffusion internationale difficile, de plus en plus d’éditeurs togolais privilégient la version numérique au détriment du papier.