Voilà pourquoi Faure a raison

20/11/2013
Voilà pourquoi Faure a raison

Lors de sa rencontre vendredi dernier à Paris avec François Hollande, le président togolais, Faure Gnassingbé (photo), avait mis en garde la communauté internationale face à la menace qui pèse sur la Centrafrique. ‘Si ce pays tombe dans l’oubli, si la communauté internationale ne fait rien, nous risquons d’avoir un sanctuaire pour les terroristes en RCA. Et cela nous ne pouvons pas l’accepter’, avait-il déclaré.

Washington vient de lui emboiter le pas.

La diplomatie américaine s'est alarmée mardi d'une situation de pré-génocide en République centrafricaine, à mesure que le pays s'enfonce dans les violences inter-communautaires, notamment entre chrétiens et musulmans.

 Le directeur du bureau Afrique du département d'Etat, Robert Jackson, a parlé d'une situation pré-génocidaire.

Le pays vit au rythme d'affrontements entre chrétiens et musulmans, entre groupes d'auto-défense et ex-rebelles de la Séléka (au pouvoir depuis mars après avoir renversé le président François Bozizé), auxquels s'ajoute une forte poussée du banditisme à Bangui.
 
 Enfin, le chaos favorise le développement de groupes islamistes dont certains ont quitté le Mali pour rejoindre la RCA.

Le président du Togo tire la sonnette d’alarme et demande à la France de prendre le leadership d’une campagne destinée à mobiliser la CEAAC, l’ONU et les pays occidentaux pour prévenir une nouvelle catastrophe.

Paris organisera début décembre une conférence sur la paix et la sécurité en Afrique à laquelle participera Faure Gnassingbé. Nul doute que la situation en Centrafrique sera au centre des débats.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Le Roy : 'Adebayor est très important pour nous'

Sport

Adebayor a été incroyablement physique contre la Côte d’Ivoire. Claude Le Roy ne tarit pas d'éloges sur le capitaine des Eperviers.

Eléphants et Eperviers se séparent sur un nul

Sport

Le Togo et la Côte d’Ivoire ont fait match nul lundi à Oyem (0-0). La CAN commence bien pour les Eperviers.

Les raisons de la mort violente d'une Togolaise à Washington

Faits divers

Le meurtrier présumé de Waliyatou Amadou, une jeune togolaise de 23 ans poignardée à mort à Washington, est sous les verrous.

Les Eperviers sont motivés à bloc

Sport

Les Eperviers ont quitté Lomé vendredi matin pour Libreville Ils affronteront le 16 janvier la Côte d’Ivoire dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN).