Volker Berresheim : ‘Le Togo peut devenir un modèle démocratique'

18/06/2015
Volker Berresheim : ‘Le Togo peut devenir un modèle démocratique'

Volker Berresheim

Volker Berresheim, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, est depuis plusieurs semaines l’objet de violentes critiques émanant du CAP 2015, le groupement de partis qui avait soutenu la candidature de Jean-Pierre Fabre à la présidentielle.

Les opposants reprochent au diplomate d’avoir avalisé le scrutin et salué l’avancée du processus démocratique.

M. Berresheim a reçu Jean-Pierre Fabre. L’entretien a été courtois et l’occasion d’exposer une nouvelle fois la position de l’Allemagne.

Republicoftogo.com : Comment s’est déroulée la rencontre ?

Volker Berresheim : J’ai reçu une délégation du CAP 2015 pendant près de 2 heures. J’ai exprimé le point de vue de mon pays, celui d’un observateur non togolais qui regarde l’évolution du continent africain aujourd’hui.

Soyons clairs, l’Afrique est une région en crise où sévit le terrorisme, où la population est confrontée à des difficultés économiques qui poussent des milliers de jeunes à tenter l’aventure en Europe au péril de leur vie.

Il y a des pays qui connaissent des crises politiques, des violences, dont l’économie est au plus mal.

Dans ce contexte général, je dis que la situation au Togo a clairement évolué dans le bon sens. Le processus électoral – dont on ne peut remettre en cause les résultats - a été salué par les observateurs de l’Union africaine, de la Cédéao et d’autres.

Il est évident que le Togo a fait des avancées en matière de démocratisation. C’est mon point de vue, c’est évidemment celui de l’Allemagne.

Bien sûr, il y a encore du travail mais j’estime que tout le processus engagé par le Togo est encourageant.

Je le dis et je le répète, si le Togo poursuit sur cette voie, il deviendra un modèle démocratique pour l’Afrique. Un modèle où il n’y a pas de révolution où on ne brûle pas un Parlement, où on ne chasse pas un pouvoir en place par la force et la violence.

Republicoftogo.com : Vos interlocuteurs ont-ils compris le message ?

Volker Berresheim : Ils n’étaient pas d’accord ! Si j’ai écouté leurs arguments, je dis aussi que ce ne sont pas les miens. C’est ma position et je la maintiens. 

Je peux comprendre qu’un politicien de l’opposition ne partage pas ce point de vue. Mais c’est l’opinion d’un observateur étranger et pas d’un Togolais.

Que des Togolais ne soient pas contents, je peux le comprendre. En Allemagne aussi nous avons des gens qui protestent.

Je n’ai jamais affirmé que le processus était idéal au Togo. Il y a bien sûr des enseignements à tirer. Certains critiques peuvent être constructives. Il faudra en tenir compte à l’avenir.

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Affrontement d’idées

Culture

La 2e édition du championnat des joutes verbales francophones aura lieu du 25 février au 18 mars à Lomé. 

Business angels au chevet des start-up togolaises

Tech & Web

Belle opportunité pour les startups togolaises en quête de financement. Une plateforme leur permet de rechercher des investisseurs.

Premier album pour Valentine Alvares

Culture

Après une multitude de singles, la chanteuse togolaise Valentine Alvares sort son premier album. Elle met le cap à l'international.

Les adieux de Gakpé aux Eperviers

Sport

Serge Gakpé a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite internationale. Le Togolais évolue actuellement au Chievo de Vérone.