Washington, la nouvelle capitale africaine

12/07/2014
Washington, la nouvelle capitale africaine

La Une de Tendances du mois de juillet

Le premier sommet Etats-Unis/Afrique se déroulera au début du mois d’août à Washington; le président Faure Gnassingbé y participera. C’est la première fois que Washington organise une réunion internationale de ce genre. Un signe évident de son intérêt pour le continent.

‘Ce sommet a pour but de renforcer les liens avec l’une des régions les plus dynamiques ainsi qu’à faire progresser les objectifs de l’administration en matière de commerce et d’investissement en Afrique et mettre en évidence l’engagement des États-Unis envers la sécurité de l’Afrique, le développement de la démocratie et de ses habitants’, explique Jay Carney, le porte-parole de la Maison Blanche dans les colonnes du magazines togolais ‘Tendances’ dont le numéro de juillet vient de sortir.

A lire également, une interview de Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise qui détaille la nouvelle stratégie de Lomé en matière de politique étrangère.

Le magazine consacre un dossier aux infrastructures routières, un élément essentiel qui participe au développement du pays et à son objectif d’émergence d’ici 2030. La première partie de cette enquête avait été diffusée dans le numéro du mois de mai.

Informations complémentaires

Tendances N°3.pdf 6,63 MB

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Devoir d'inventaire

Environnement

Le ministère de l’Environnement a publié jeudi les résultats d’une enquête sur la présence des POP (Polluants organiques persistants) au Togo.

Football apaisé

Sport

Des incidents ont émaillé plusieurs rencontre du championnat de première division. Les sanctions sont tombées jeudi.

30.000 spectateurs pour 20 ans de carrière

Culture

Vingt ans de carrière, ça se fête. King Papavi Mensah offrira à ses fans un concert géant le 30 avril au stade de Kégué.

La détermination du gouvernement ne s'érode pas

Environnement

Le gouvernement et ses partenaires vont mettre 90 milliards de Fcfa sur la table pour lutter contre l’érosion côtière qui fait des ravages.