Washington mise sur les futures élites africaines

12/06/2014
Washington mise sur les futures élites africaines

Six jeunes togolais ont été sélectionnés par le programme YALI (Young African Leaders Initiative), lancé l’année dernière par le président américain Barack Obama.

500 Africains vont découvrir les Etats-Unis et y étudier pendant 6 semaines.

Le Yali comprend plusieurs volets dont un séminaire de six semaines sur le leadership organisé dans une université américaine et un sommet présidentiel qui réunira tous les participants à Washington pendant 3 jours.

In fine, l’ambition du Département d’Etat est d’investir dans une génération de futurs leaders africains qui façonneront l’avenir du continent.

Les 6 jeunes Togolais font leurs valises

Une façon de développer un network de compétences et de relations qui pourra un jour être utile aux autorités américaines, à la fois sur le plan politique, mais aussi économique.

Akizou Bataba (Fonctionnaire/administration publique); Ayaovi Akomatsri (Journaliste), Combey Combetey (Directeur, Africa Rendez-vous), Biema Abdel-Hamid (Etudiant en langue, Université de Lomé), Akoueba Kponton-Quam Dessou (Bank of Africa), Mana Kpotor (direction nationale du contrôle des marchés publics) sont les heureux élus ; il quitteront Lomé vendredi pour les Etats-Unis.

Le responsable de la section des Affaires publiques de l’ambassade des Etats-Unis au Togo, David Meron, a indiqué que 340 dossiers de candidatures avaient été reçus. 

Commentaires

Loading comments ...

Loading comments ...

IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Blitta va devenir un carrefour commercial

Développement

Dans 8 mois, les habitants de Blitta auront un nouveau marché. Une réalisation qui s'inscrit dans le cadre du PUDC.

Togo-Libye : score nul

Sport

La Togo a fait match nul (0-0) vendredi à Alexandrie (Egypte) face à la Libye en match amical.

Les Eperviers changent d’équipementier

Sport

La Fédération togolaise de football (FTF) a signé jeudi un accord avec l’équipementier allemand Puma. Seulement pour une durée limitée.

La Cour constitutionnelle n'est pas une juridiction comme les autres

Justice

La Cour constitutionnelle croule littéralement sous les requêtes de saisie pour un oui ou pour un non. L'heure est à la clarification.